Choisir un bon contrat d’assurance-vie grâce à la concurrence sur le marché

Choisir un bon contrat d’assurance-vie grâce à la concurrence sur le marché

La souscription d’un nouveau contrat d’assurance-vie nécessite quelques précautions. L’objectif est de chercher plus de performances. A cet effet, vous avez intérêt à faire jouer la concurrence. Explications !

Voici pourquoi vous devez faire jouer la concurrence lors de la souscription d’un contrat d’assurance-vie

D’après une association de consommateurs, deux tiers des détenteurs d’assurance-vie n’ont pas comparé leurs contrats avant d’y souscrire. Souvent, l’offre est proposée par votre banquier. Or, celle-ci n’est pas forcément compatible avec votre profil d’épargnant. Résultat : les fruits de votre placement financier ne coïncident pas avec vos objectifs.

La raison pour laquelle il faut faire jouer la concurrence lors de la souscription d’un nouveau ou d’un deuxième contrat d’assurance-vie. Les caractéristiques diffèrent beaucoup d’une offre à l’autre. Pour simplifier la tâche, mieux vaut utiliser un comparateur en ligne (gratuit et indépendant). Préférez un outil recensant plus de 180 contrats, et représentant 80% du marché.

Le point le plus important consiste à définir le niveau de risque que vous êtes prêt à prendre. En cas de besoin, consultez l’avis d’un conseiller financier avant toute prise de décision. Il faut savoir que les rendements d’un contrat d’assurance-vie sont très variables d’un assureur à l’autre.

Vous pouvez ouvrir un nouveau contrat d’assurance-vie en ligne en quelques clics seulement !

À l’évidence, les fonds euros sont plus sécurisés moyennant une faible performance. Ceux-ci s’adressent aux épargnants qui ne souhaitent pas prendre des risques. Les principaux souscripteurs des contrats dits monosupport. Les multisupports, eux, offrent une multitude de supports de placements en plus des fonds euros. Les unités de compte (UC) sont potentiellement plus performantes moyennant un niveau de risque plus élevé.

Lire aussi :  Investissement plaisir : les secrets pour s’enrichir avec l’art, les voitures anciennes et la rénovation de propriétés uniques

Privilégiez les offres d’assurance-vie proposant plusieurs supports d’investissement. Parmi cette large sélection, il doit y avoir des SCPI (sociétés civiles de placement immobilier). Celles-ci sont réputées pour leur performance inégalée en contrepartie d’un risque de perte en capital.

D’autres critères à prendre au sérieux !

Lors de la souscription d’un contrat d’assurance-vie, passez au crible les frais de gestion prélevés. Chez certains assureurs, ceux-ci peuvent être chiffrés à des milliers d’euros. Préférez les offres proposant des frais allégés. Idem pour la commission de résiliation. En principe, celle-ci s’applique en cas de fermeture de contrat.

Parmi les critères de sélection, citons également la garantie du capital en cas de décès. Cette option s’avère très intéressante, surtout si vous souhaitez transmettre votre capital à votre mort. Il suffit de nominer la ou les personnes de votre choix dans la clause bénéficiaire.

De nos jours, vous pouvez résilier votre contrat d’assurance-vie rapidement sur Internet. Plus besoin d’envoyer des lettres recommandées avec accusé de réception. Mais certains points doivent être pris en compte avant de prendre cette décision. La règle d’or est de conserver votre contrat au moins huit ans avant de procéder à un rachat. De quoi alléger la fiscalité applicable aux bénéfices découlant de votre contrat d’assurance-vie.

Bien entendu, si vous dénichez un contrat plus compétitif avec moins de frais, résiliez votre ancienne assurance-vie s’avère intéressante. En revanche, vos bénéfices risquent d’être imposés davantage.

Devenir Rentier est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

Editeur de plusieurs sites web spécialisé dans les finances personnelles et l'investissement, Justin est le fondateur du magazine Devenir Rentier.

View stories