Chute spectaculaire des prix de l'immobilier à Lyon c'est le moment d'acheter

Chute spectaculaire des prix de l’immobilier à Lyon : c’est le moment d’acheter ?

Les prix de l’immobilier à Lyon sont en chute libre ces derniers temps. Or, c’est l’une des grandes villes françaises historiquement privilégiées par les investisseurs.

Les prix de l’immobilier baissent drastiquement à Lyon

Bien que Lyon soit l’une des grandes métropoles françaises, là-bas, les prix de l’immobilier dégringolent. Et cette tendance baissière se poursuit en ce mois de juin 2024. D’après les experts immobiliers, les prix au m² chutent de -8,7% sur deux ans à Lyon. La majorité des arrondissements lyonnais sont touchés par cette baisse.

Malgré cette baisse généralisée des prix au m² à Lyon, le 6ème arrondissement se démarque avec un prix au m² de 5 959 €. C’est la valeur la plus élevée de la métropole.

Pour les autres arrondissements à Lyon, cette baisse ne change pas vraiment la donne. En effet, les prix au m² restent élevés. Dans cette ville, le prix moyen au m² a explosé en l’espace de 10 ans, soit +34,7%.

Les experts s’accordent à dire que cette baisse du prix au m² à Lyon est liée à l’augmentation des taux d’emprunt en 2023. En raison, celle-ci impacte directement et drastiquement le pouvoir d’achat des acheteurs. D’après les estimations professionnelles, cette hausse des taux d’emprunt a causé une baisse de 20% à 25% du pouvoir d’achat des Français.

Pour l’heure, une hausse des prix au m² à Lyon reste un scénario peu probable. Et, cela s’explique notamment par la hausse constante des taux d’emprunt et par l’inflation galopante. Il faut savoir que cette baisse des prix au mètre carré s’observe aussi dans d’autres métropoles, telles que Paris, Nantes ou encore Bordeaux.

Lire aussi :  Investir en SCPI en 2024 : pourquoi c'est toujours un bon plan !

Est-ce le moment opportun pour investir à Lyon ?

En principe, cette tendance baissière des prix au m² à Lyon s’avère avantageuse pour les investisseurs immobiliers. Mais les vendeurs sont plutôt défavorisés par cette situation. De nos jours, les acquéreurs sont plus attentifs sur les caractéristiques des biens qu’ils s’apprêtent à acheter. À l’évidence, des logements présentant des défauts se vendent plus difficilement.

Plus exigeants, les acheteurs potentiels négocient souvent les prix proposés par les propriétaires. En cas de défauts, la valeur du bien est vouée à baisser en faveur du futur propriétaire. D’autant plus que les acquéreurs ne sont pas pressés à acheter de nos jours. Ils s’intéressent davantage à la qualité des biens disponibles à l’achat.

Pour vendre favorablement leurs biens en dépit de la baisse des prix, les propriétaires se rapprochent souvent des experts immobiliers. De quoi estimer la juste valeur de leurs logements par rapport au vrai prix de marché. Mais il est préférable de ne pas surestimer la valeur de votre bien. En faisant cela, vous allez retarder la vente de votre propriété. Et celle-ci risque de détériorer son attractivité.

La stratégie gagnante consiste à passer par une agence immobilière locale, surtout si celle-ci pratique un prix fixe. Vous bénéficiez ainsi de frais d’agence moins élevés et d’un accompagnement personnalisé.

justin malraux

Fondateur du magazine Devenir Rentir, éditeur de plusieurs sites web spécialisés dans les finances personnelles et l'investissement.