Comment choisir entre Livret A et assurance-vie pour un rendement optimal

Comment choisir entre Livret A et assurance-vie pour un rendement optimal ?

Ces produits figurent parmi les placements les plus plébiscités en France, notamment grâce à leur fiscalité avantageuse.

Cependant, chacun d’entre eux possède aussi des spécificités qu’il faut considérer avant de trancher.

Les caractéristiques du livret A

Il s’agit d’un support d’épargne réglementé, ouvert à tous les Français et dont le plafond et le niveau de rendement sont fixés par l’État. Celui-ci séduit par sa fiscalité très attractive, malgré un taux d’intérêt légèrement plus élevé. Ce placement bénéficie de plusieurs points forts.

  • Accessibilité : Il est possible d’en ouvrir même pour les mineurs. Par ailleurs, la mise de départ commence à 10 euros seulement.
  • Pas de charge : L’ouverture et la gestion d’un livret A n’entrainent aucuns frais, contrairement à l’assurance-vie.
  • Liquidité : Il s’agit d’un produit d’épargne liquide qui permet au titulaire d’effectuer à tout moment des retraits sans subir des contraintes ni financières ni fiscales.
  • Fiscalité : Le livret A est un placement entièrement défiscalisé, c’est-à-dire que les intérêts qu’il génère ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu. Aussi, ils ne sont pas non plus assujettis aux prélèvements sociaux.

Les caractéristiques de l’assurance-vie

Il s’agit d’un produit financier qui est alimenté par des versements placés sur des fonds associés à des rendements dont la valeur dépend du niveau de risque prit par l’assuré. L’assurance-vie possède également de nombreux avantages, à savoir :

  • Accessibilité : L’ouverture d’un contrat d’assurance est accessible à tout le monde, par ailleurs la mise de départ n’est pas non plus trop élevée.
  • Imposition : Les intérêts issus de ce placement ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu. En cas de rachat de contrat, il y a un allègement de la fiscalité à partir de la 8e année d’ouverture. Dans le cadre d’une succession, le capital-décès n’est pas intégré à l’actif successoral. Lorsque le bénéficiaire est le partenaire de Pacs ou le conjoint du souscripteur décédé, ils jouissent d’une exonération des droits de transmission. Concernant les autres attributaires, ils profitent d’un abattement de 152 500 euros.
Lire aussi :  Est-il possible de devenir rentier dans les placements éthiques ?

Quel placement privilégier pour les Français

Le livret A est certainement plus avantageux à court terme. En effet, il faut rappeler que son taux est passé à 3 % depuis le 1er février 2023 et ce niveau est maintenu jusqu’au 31 décembre 2025.
Prenons l’exemple d’une personne qui a injecté 1 000 euros sur un livret A depuis le début de l’année 2024. Cette transaction lui permet de toucher des intérêts dont le montant s’élève à 30 euros.

En considérant le rendement médian en 2023 qui s’établissait à 2,6 %, les fonds en euros en assurance-vie peuvent rapporter un gain de 21,53 euros suite à l’application des prélèvements sociaux dont le taux est à 17,2 %.

Afin d’échapper au risque de perte de capital dans une assurance-vie, il est possible d’investir dans des fonds euros sur ce type de contrat. Ceux-ci sont très attractifs puisqu’ils affichent une rémunération avantageuse. Justement, leur taux est passé à 1,76 % sur une durée de détention moyenne de 8 ans. En prenant en compte cette même période, le taux du livret A s’établit à 1,04 %.

Devenir Rentier est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

Editeur de plusieurs sites web spécialisé dans les finances personnelles et l'investissement, Justin est le fondateur du magazine Devenir Rentier.

View stories