Les méthodes pour devenir rentier en 10 ans

Pour devenir rentier en 10 ans, il faut suivre quelques méthodes qui consistent dans la fixation des objectifs, la détermination des sources de financement, etc. Le point.

Devenir rentier en l’espace de 10 ans peut paraître impossible pour certains.

Pourtant, réaliser une telle ambition et percevoir une somme suffisante pour vivre convenablement n’a rien de très mystérieux. Cependant, l’investisseur doit disposer d’une stratégie de placement assez spécifique. Mais comment y arriver ?

Les méthodes pour devenir rentier en 10 ans

Se fixer des objectifs pour devenir rentier en 10 ans

Dès le début du processus, il faut choisir son chemin et ne plus s’éparpiller. En d’autres termes, le futur rentier doit avant tout se fixer un objectif de rente en fonction de sa stratégie de diversification et de son épargne disponible.

Choisir par exemple un revenu complémentaire équivaut au SMIC, c’est-à-dire 1050 euros nets, pourrait être un bon début si le futur rentier perçoit déjà un revenu salarial.

Par ailleurs, il peut prétendre à une rente plus conséquente, mais tout dépendra de son éventuelle épargne disponible et du montant des crédits que les banques pourraient lui octroyer.

En effet, grâce aux appuis de ces institutions, il est possible d’accéder au statut de rentier même si le capital de départ fait défaut.

Se fixer des objectifs pour devenir rentier en 10 ans

Cela permet aux ménages à niveau de vie moyen de pouvoir bénéficier d’un complément de revenu régulier et de se créer en même temps un patrimoine durable.

D’un autre côté, l’investisseur peut diminuer sa propension moyenne à consommer, c’est-à-dire la part du revenu mensuel destiné à la consommation. De cette décision résulte une autre ressource qui va alimenter son épargne globale, ce qui servira à investir dans divers supports d’investissement dont les essentiels seront détaillés plus bas.

Percevoir une rente en l’espace de 10 ans nécessite de la rigueur en ce qui concerne l’atteinte de l’objectif de rendement de l’investissement (son taux doit avoisiner les 6 % pour assurer une rentabilité régulière, surtout pendant les dix premières années).

En outre, une plus grande partie du capital doit être investie dans des supports d’investissement à valeur temporellement stable tel qu’un immobilier locatif afin de pouvoir maîtriser soi-même toutes les variables qui sont de nature à faire fluctuer le niveau de rentabilité.

D’ailleurs, vu la tendance du marché actuel, le dynamisme du secteur immobilier laisse présager un très bon potentiel.

Quelles sources de financement pour devenir rentier en 10 ans ?

La base de cette stratégie d’investissement est de réduire au maximum la part de l’épargne dans le capital.

En effet, avec un salaire mensuel médian estimé à 1700 euros, ce n’est pas tous les Français qui auront la possibilité d’épargner jusqu’à 2000 euros mensuels, comme le préconisent certains auteurs. Ce qu’il faut privilégier ici c’est l’emprunt, car cette source de financement montre une plus grande accessibilité, à un tel point qu’il est devenu moins profitable de financer un investissement au comptant.

Quelles sources de financement pour devenir rentier en 10 ans

En clair, via l’effet de levier du crédit, il est désormais possible de limiter son effort d’épargne mensuel et d’assurer le remboursement des mensualités  grâce aux revenus générés par l’immobilier locatif.

Mais malgré la possibilité d’emprunter son capital à la banque, le futur rentier ne doit pas pour autant oublier l’importance de la contribution de son effort professionnel dans la réussite de son projet.

Cependant, le but n’est pas de travailler plus et s’épuiser à faire des heures supplémentaires (plus d’heures passées au travail ne fera qu’augmenter le montant de l’impôt sur le revenu et faire stagner -ou même diminuer- l’épargne), mais plutôt travailler efficacement en faisant moins d’heures et en gagnant encore plus.

De ce fait, moins de temps passés à faire les mêmes tâches permettent de se consacrer encore plus dans sa future « carrière » de rentier, c’est-à-dire trouver davantage du temps pour se pencher sur l’avenir de son investissement tout en alimentant son épargne.

D’ailleurs, par le mécanisme des intérêts composés, l’épargne produit des intérêts et ces derniers produisent à leur tour de nouveaux intérêts, ce qui permet encore de dégager une autre source de financement supplémentaire à part l’emprunt.

Pourquoi privilégier l’immobilier locatif pour devenir rentier en 10 ans ?

L’investissement locatif est le choix le plus approprié pour un apprenti rentier qui souhaite faire fructifier sa mise en l’espace d’une décennie. La principale raison est que c’est le type d’investissement sur lequel les banques fondent le plus leur confiance.

Avec les immobiliers locatifs, elles peuvent maîtriser les risques et les ramener à un niveau raisonnable grâce à une panoplie de mesures très efficaces (assurance-emprunteur, hypothèque, rachats de crédits, etc.).

Pourquoi privilégier l’immobilier locatif pour devenir rentier en 10 ans

De leurs côtés, les emprunteurs trouvent leur compte dans ce type de partenariat, car non seulement les taux d’emprunt sont devenus de plus en plus bas (1.5% pour un crédit immobilier étalé sur 20 ans), mais les conditions proposées par les grands enseignes sont également de plus en plus flexibles.

Compte tenu de ces avantages, un investisseur qui aspire à devenir rentier en 10 ans a une grande marge de manœuvre et une multitude de choix en ce qui concerne les différentes possibilités de financement.

S’il emprunte une certaine somme à la banque, rien ne l’empêche  d’en consacrer une partie, voire la totalité, dans des actifs très rentables tels que les parts de SCPI ou sociétés civiles de placements immobiliers.

D’ailleurs, ce type de placement n’a même pas besoin d’une décennie pour porter ses fruits, avec des allègements fiscaux à la clé.

L’immobilier locatif acquis à l’aide d’un emprunt permet également de se créer un patrimoine sans capital préalable. Une fois les dettes remboursées, en grande partie par les recettes locatives, le rentier sort toujours gagnant, car il peut désormais, soit revendre le bien à un prix plus intéressant pour investir dans un domaine plus rentable, soit le garder pour harmoniser ses vieux jours.

Les quelques hypothèses à savoir pour devenir rentier en 10 ans

Pour faire simple, les hypothèses de calcul et de prévision concernent l’acquisition d’un certain nombre de logements à forts potentiels locatifs.

Par exemple : un futur rentier a acquis quatre appartements de 100 000 euros financés à crédit.  Ces quatre biens lui procurent un taux de rendement de 6%, soit un revenu locatif mensuel de 4 x 550 euros = 2200 euros.

Or, les mensualités qu’il doit rembourser à la banque pour l’acquisition des quatre appartements s’élèvent à 4 x 475 euros = 1900 euros (il est possible de trouver des crédits à mensualité très attrayante grâce aux courtiers).

Donc, avant même le délai fatidique de 10 ans, il empoche déjà une somme de 300 euros par mois. Mais dans cet exemple, cet excédent ne sera pas consommé, il sera mis de côté pour renforcer l’épargne destinée à l’investissement via SCPI et pour se prémunir de diverses dépenses d’entretiens.

Les quelques hypothèses à savoir pour devenir rentier en 10 ans

Dans ce scénario la banque n’a aucune raison de s’inquiéter, car le taux d’endettement de l’investisseur reste stable grâce au mécanisme de compensation entre les recettes locatives et le montant des mensualités.

En l’espace de 10 ans, l’investisseur aura remboursé 4 x 12 x 10 x 475 euros = 228 000 euros grâce aux loyers perçus (avec comme hypothèse que les charges fiscales et d’entretiens annuels aient été payées sur les 12 x 300 euros = 3600 euros).

Dans ce cas de figure, avec un taux d’emprunt fixe, l’investisseur ne doit plus que 400 000 – 228 000 = 172 000 euros à la banque. Dix années plus tard, les quatre appartements auront pris 75% de leurs valeurs pour s’évaluer à 175 000 euros chacun (ce qui est fort probable vu le dynamisme du secteur immobilier ces 10 dernières années.).

Pour devenir un véritable rentier sans la moindre dette dans son passif, le propriétaire n’aura plus qu’à céder un de ses appartements de 175 000 euros et payer les pénalités de remboursement anticipé de 3% du capital (soit 12 000 euros) grâce à ses épargnes. Bref,après 10 ans, l’investisseur devient rentier de ses trois appartements et a obtenu l’appui de la banque pour créer un patrimoine qui vaut 175 000 x 3 = 525 000 euros.

Devenir rentier en 10 ans grâce à la bourse : quels sont les enjeux?

La bourse est un type d’investissement soumis à loi de l’offre et de la demande sur le marché financier. Les supports d’investissement principaux sont des actifs financiers émis par des entités telles que les entreprises ou l’État (cas des obligations pour les pays encore dotés d’un Trésor public).

De ce fait, la valeur des actifs tels que les actions dépend de la performance des entreprises émettrices et de leurs côtes sur le marché.  Cette valeur peut être très volatile, ce qui représente un risque de perte pour les investisseurs amateurs comme un apprenti rentier.

Mais quand le marché est bien encadré, la bourse apparaît comme étant un investissement à long terme qui permet d’optimiser la sécurité du capital étant donné que les plus-values, émanant du cours des actions ou les dividendes dont bénéficient les souscripteurs d’actifs des entreprises performantes, s’ajoutent au capital de chaque investisseur.

Devenir rentier en 10 ans grâce à la bourse : quels sont les enjeux

La première stratégie à adopter pour se prémunir des risques inhérents à la bourse de valeur est d’opter pour une approche dite active. Elle consiste à effectuer un choix judicieux des actifs notamment ceux des entités à forte valeur ajoutée et  qui offrent des possibilités de rentabilité élevée en l’espace de 10 ans.

Ensuite, la deuxième stratégie est destinée aux investisseurs qui ont une bonne connaissance du marché.

En effet, dans cette seconde approche il devient passif et privilégie les achats et les ventes des actions sur la base d’une tendance haussière du marché.

L’idée est de suivre les indices du marché afin de disposer d’un maximum d’informations. Pour devenir rentier en 10 ans grâce à la bourse, il faut allier ces deux stratégies et effectuer les ordres d’achat et de vente via un compte PEA (Plan d’Épargne en Action).

Catégories : Temps