Certains individus pensent que le statut de rentier ne peut s’acquérir qu’au moment de la retraite, c’est-à-dire après une trentaine, voire une quarantaine d’années de patience. Pourtant, il n’en est pas toujours ainsi, car il est possible de devenir rentier en étant encore jeune.

Opter pour des actifs performants pour devenir rentier jeune

Tout bon projet d’investissement commence par l’établissement d’une bonne planification en amont. Pour atteindre son objectif de devenir rentier pendant sa période de jeunesse, il faut penser à chaque détail. Tout d’abord, il convient de choisir des actifs performants pour rentabiliser son investissement au plus vite.

Opter pour des actifs performants pour devenir rentier jeune

À titre d’exemple, l’investissement locatif est le meilleur moyen de générer un cash-flow stable et durable. En optant pour des logements à prix raisonnable tels que les studios, le futur rentier pourrait tabler sur une recette locative croissante étant donné que les charges d’acquisition et de détention sont moindres dans ce domaine.

Pour cela, il faut dénicher des biens immobiliers dont l’emplacement offre une demande locative certaine. Le but est d’obtenir un retour d’investissement rapide et de récupérer l’équivalent du prix des biens dans une optique de création patrimoniale. Faut-il rappeler que, logiquement, un individu encore jeune ne peut être qualifié de rentier que s’il est capable de gagner son indépendance financière grâce à ses placements.

Autrement dit, les rentes qu’il perçoit doivent être suffisamment élevées pour fournir tous ceux dont il a besoin pour vivre convenablement sans avoir à travailler à plein temps. Or, l’investissement immobilier est en mesure d’offrir cette opportunité à condition que le projet d’acquisition et de mise en location soit bien conçu et que les locataires soient bien sélectionnés.

Les jeunes peuvent également se tourner vers les SCPI (sociétés civiles de placement immobilier) pour prétendre à des rentes régulières avec un petit budget. Contrairement à l’acquisition d’un immobilier classique, la souscription de parts de SCPI se fait via un ticket d’entrée nettement plus accessible (environ 1000 euros par part), ce qui permet de grandir financièrement pendant sa jeunesse.

Quel mode de financement pour devenir rentier dès sa jeunesse ?

Il est vrai que dans la majorité des cas, la volonté et les savoir-faire pour investir ne font pas défaut chez les jeunes. Cependant, un obstacle se dresse souvent devant eux : ce n’est autre que le problème de financement. Heureusement que les banques sont là pour résoudre ce problème et pour les appuyer tout au long de leur parcours.

Quel mode de financement pour devenir rentier dès sa jeunesse

Si un futur rentier ne dispose pas d’une capacité d’épargne suffisante pour financer son projet, les banques peuvent proposer une large gamme de crédit dont les modalités de remboursement correspondent parfaitement au profil financier de l’emprunteur. En plus, les délais d’emprunt sont flexibles, ce qui permet d’avoir une grande marge de manœuvre pour concilier activité professionnelle et gestion d’actifs de placement.

Il convient quand même de rappeler que les banques ne collaborent qu’avec des jeunes investisseurs sérieux, ambitieux et solvables. Si l’emprunteur satisfait à ses conditions, ces établissements financiers peuvent financer l’intégralité du projet d’acquisition immobilière ou d’achat de part de SCPI, ceci afin d’accélérer le délai d’accès à l’indépendance financière.

En tant qu’investisseur jeune, un tel client peut gagner facilement la confiance des banques étant donné qu’il a encore toute la vie devant lui pour mettre en avant ses potentiels. L’objectif ultime de ce partenariat gagnant-gagnant est de faire en sorte que l’emprunteur profite de l’effet de levier du crédit pour générer le maximum de profit et devenir rentier dès sa jeunesse.

Se tourner vers la Bourse pour devenir rentier jeune

Les jeunes sont plus enclins à prendre des risques. Mais qui dit prendre des risques ne veut pas dire se lancer aveuglément dans des placements dangereux. Il convient de ce fait de faire preuve de curiosité pour cibler les actifs les plus rentables et les plus sécurisés sur le marché boursier. Par précaution, le mieux c’est de miser sur des actions émises par des entreprises de renom international pour éviter les pertes imprévisibles.

Se tourner vers la Bourse pour devenir rentier jeune

Il faut avouer qu’un bon nombre de jeunes investisseurs ont pu devenir rentiers en quelques mois seulement grâce à la Bourse. Cependant, pour arriver à cet objectif, il faut prendre le temps de se former et de s’informer ou, en cas de besoin, se faire appuyer par un professionnel pour que les ordres de ventes et d’achats soient toujours optimaux.

Le véritable avantage de l’investissement en Bourse c’est qu’il ne nécessite pas un fonds de départ considérable. Le futur rentier peut se limiter avec quelques milliers d’euros pour commencer puis augmenter la mise au fur et à mesure que le marché financier évolue.

Dans la plupart des cas, les investisseurs trouvent plus pratique d’ouvrir un PEA ou plan épargne en actions afin d’établir une stratégie de placement sécurisée tout en bénéficiant d’une réduction fiscale sur les dividendes et les plus-values. L’idée est d’acheter le même montant de «trackers» tous les mois pour reproduire une performance stable via les grands indices boursiers comme Cac 40, MSCI World, Eurostoxx 50, Nasdaq ou S&P 500.

Les autres détails à savoir pour devenir rentier jeune

L’investisseur a le choix entre devenir rentier tout en poursuivant sa carrière habituelle ou prendre sa retraite jeune. Dans cette seconde option, pour réduire leurs dépenses, certains investisseurs n’hésitent pas à aller vivre au soleil, c’est-à-dire déménager dans un pays où la vie est moins chère qu’en Métropole.

Les autres détails à savoir pour devenir rentier jeune

C’est une décision qui pourrait s’avérer épanouissante dans le cas où il a opté pour des biens immobiliers à vocation touristique dans les départements d’outre-mer par exemple. De cette manière, plusieurs opportunités peuvent s’offrir, car la concurrence est moins rude dans les pays à revenu moyen, voire faible.

Il ne faut pas oublier non plus que le statut de rentier est le meilleur moyen de renforcer son épargne. La raison est simple : en optimisant ses dépenses, il est possible d’épargner plus et d’élargir son patrimoine vers des actifs plus diversifiés et d’augmenter sa capacité d’enrichissement avant même d’atteindre ses 30 ou 40 ans.

En outre, devenir rentier jeune est une ambition assez difficile à réaliser si l’individu en question n’a pas l’esprit ouvert. En d’autres termes, il doit apprendre de la réussite des autres en les adaptant à ses propres idées afin de donner un véritable sens à son parcours.

Catégories : Temps