L’épargne en ligne est réellement plus avantageuse pour un investisseur. Le placement est sécurisé et le taux est intéressant chez les banques en ligne. En ce moment, la plupart des produits des banques physiques sont disponibles auprès de ces institutions dématérialisées. Comment accéder aux avantages d’une épargne en ligne et quelles sont les précautions à prendre pour se prémunir de l’arnaque ?

Les différents types d’épargne en ligne

L’épargne est un fonds qu’une personne met en réserve pour faire face à des imprévus, financer un projet futur ou pour préparer la retraite. Elle peut aussi constituer une sorte de placement financier, une fois l’argent déposé à la banque. On distingue deux grandes catégories d’épargnes : celle réglementée et celle non réglementée.

Les épargnes réglementées sont des comptes défiscalisés et garantis par l’état.

Ce sont notamment :

  • Le Livret A : un compte individuel, plafonné à 22 950 euros et rémunéré à un taux de 0,75 %. C’est l’épargne préférée des Français. 80 % de la population active en France en dispose.
  • Le Livret Développement Durable (LDD) : une autre épargne qui intervient en complément de la précédente. Elle bénéficie d’un plafond de 12 000 euros et d’un taux d’intérêt identique à celui du Livret A.
  • Le Livret Jeune : un placement bancaire réservé aux personnes âgées de 12 à 25 ans. Son taux de base est le même que les deux premiers, mais peut varier selon la banque. Son plafond est limité à 1 600 euros. Toute personne âgée de 15 ans ou plus peut ouvrir ce compte et y déposer de l’argent tout seul.
  • Le Livret d’Épargne Populaire (LEP) : c’est un type de placement très avantageux avec un taux de 1/2 point supérieur à celui du livret A, soit 1,25 %. Son plafond est fixé à 7 700 euros, et pour bénéficier de tous ses avantages, il suffit de déposer 30 euros. Les retraits peuvent être effectués à tout moment.
  • Le Plan d’Épargne Logement (PEL) : c’est un livret conçu pour simplifier l’accès au logement en France. En effet, il ouvre droit à un prêt immobilier à taux préférentiel, mais aussi à une prime d’État. Un dépôt de 225 euros suffit pour y souscrire. En revanche, l’argent doit rester bloqué pendant les 4 premières années suivant la création du compte. Son taux est de 1,5 % et son plafond est fixé à 61 200 euros.
  • Le Compte Épargne Logement (CEL) : tout comme le LDD pour le Livret A, il viendra complémenter le PEL. Il s’ouvre avec un premier dépôt de 300 euros et n’accepte pas les versements de moins de 75 euros. Ce compte est plafonné à 15 300 euros et jouit d’un taux de rémunération à 2/3 du Livret A, soit 0,50 %. Il permet également de prétendre à un prêt et à une prime d’État.

De nombreuses banques en ligne proposent d’ores et déjà l’intégralité de ces produits. À noter que le caractère dématérialisé de ces institutions n’affecte pas la légalité des offres.

Souscription d’épargne en ligne : la méthode conseillée

L’épargne en ligne n’est autre que les offres d’épargne que l’on trouve sur Internet : les livrets bancaires, les assurances-vie ainsi que les placements en bourse. Leur modalité de souscription est presque la même qu’avec les banques physiques. Il n’y a pas trop de différence non plus dans les produits. Voici les conseils pour réaliser une meilleure épargne sur ces plateformes numériques :

  • Choisir le meilleur taux.

Bien que les banques en ligne soient des filiales des institutions physiques, leur taux reste plus attractif. C’est notamment grâce à la concurrence et à des charges moindres. En effet, ces institutions ne paient pas de frais de structure ni de frais d’électricité, etc.

  • Comparer les formules

Toutefois, il faut noter une différence entre les concurrents. Celle-ci se traduit par quelques points dans le taux de rendement. Si tel n’est pas le cas, il faut se méfier.

En principe, il y a deux règles pour éviter les arnaques en ligne :

  • Faire attention à tout taux trop supérieur à celui du marché. Pour une épargne, la meilleure rémunération se situe aux alentours de 3 % par année. On ne peut pas obtenir plus. Si un établissement prétend proposer mieux, il faut vérifier s’il ne figure pas dans la liste noire de l’AMF (Autorité des Marchés Financiers en France)
  • Faire attention à l’approche marketing adoptée par l’institution. Les accroches tapageuses sont très répandues sur Internet. Certaines offres sont en effet éphémères : des taux de 3 ou 4 % qui ne sont valables que les deux ou trois premiers mois de souscription, des offres qui comportent des coûts cachés, etc.

Pour épargner en toute sécurité en ligne, il faut se renseigner au préalable sur les taux proposés par les grandes banques, que cela concerne les offres promotionnelles ou celles durables. Parfois, il faut recourir aux comparateurs sur Internet. Pour d’avantages renseignements, n’hésitez pas à vous rendre sur http://finances-et-patrimoine.fr/epargne-en-ligne/.

Bien choisir sa banque en ligne pour l’épargne

Plusieurs critères permettent d’évaluer la qualité d’une banque en ligne.

  • L’accompagnement à la clientèle

Les banques en ligne proposent bel et bien des supports d’assistance à la clientèle. Contrairement à ce que l’on pense, ces services jouent un rôle majeur dans la souscription d’une épargne. Il s’agit en effet des employés de la banque. Sans eux, les clients sont tout simplement livrés à eux-mêmes et ne bénéficient d’aucune aide en cas d’incompréhension ou de doléance. Les conseillers clientèle des e-bank sont, de plus, des maîtres dans l’art de conseiller.

  • Les formules

Les meilleures banques sont capables de proposer des offres variées pour répondre aux besoins des clients. Alors, il faut les comparer entre elles et les produits entre eux. Ces derniers ne sont pas tous pareils. Certains peuvent être insuffisants ou inadaptés. Les conditions d’accès sont également à évaluer. En général, les épargnes en ligne sont plus accessibles que celles proposées en agence.

  • Le tarif

Les banques en ligne sont plus compétitives que leurs concurrentes physiques. Il faut toutefois se renseigner sur les modalités de tarification de chaque entité, car dans certains cas, des frais supplémentaires peuvent s’appliquer.

  • Les risques

Il faut se rappeler que certaines banques en ligne sont des filiales de grandes institutions physiques. Cela ne signifie pas pour autant qu’elles sont financièrement plus solides, mais c’est juste une garantie de plus.

Catégories : Placement