Démarrer avec 100 000 euros comme capital de départ pour devenir rentier est un défi audacieux, mais tout à fait réalisable. Que le fonds provienne d’un emprunt ou des ressources propres de l’épargnant, la chance que cet investissement fonctionne dépendra de quelques facteurs.

Investir les 100 000 euros dans l’immobilier locatif pour devenir rentier en toute stabilité

Investir les 100 000 euros dans l’immobilier locatif pour devenir rentier en toute stabilité

Il est vrai qu’avec 100 000 euros, la marge de manœuvre est assez serrée pour devenir rentier dans l’immobilier.  Cependant, avec un peu plus de tact et de bon sens, ce capital est suffisant pour acquérir une indépendance financière grâce à l’investissement immobilier locatif. Une belle maison dans l’ancien, un studio dans le neuf ou pourquoi pas trois ou quatre parkings bien placés.

Bref, l’investissement dans la pierre peut servir de base pour débuter sans crainte. Pour cela, il faut prendre la peine de calculer la rentabilité locative du bien acquis. Le logiciel pour faire le calcul est disponible en ligne et cette rentabilité dépendra de la qualité de l’immobilier, c’est-à-dire sa capacité à dégager un cash flow net stable et, éventuellement, croissant.

En investissant 100 000 euros dans la pierre, il faut éviter autant que possible la vacance locative. Le choix du bien à acquérir doit se faire en tenant compte des facteurs exogènes tels que les potentiels spécifiques du quartier ou de la région. Par exemple, acheter un parking à proximité d’un grand centre commercial qui dispose déjà d’un grand parking souterrain pourrait mener à la perte.

Par contre, le futur rentier est sûr de pouvoir tirer un revenu locatif élevé avec un petit studio sis à quelques mètres d’un site universitaire. Dans les grandes villes, 100.000 euros permet en général d’acheter entre 20 et 40 mètres carrés.

Quand l’aspirant rentier choisit d’acheter dans le neuf, il peut bénéficier d’avantages fiscaux réels (des déductions fiscales), notamment le dispositif Pinel qui permet par exemple de réduire l’impôt sur le revenu de 21% si le propriétaire s’engage à faire louer son bien  dans un délai de 12 ans.

Miser les 100 000 euros dans les SCPI pour devenir rentier en toute liberté

Miser les 100 000 euros dans les SCPI pour devenir rentier en toute liberté

Les SCPI ou sociétés civiles de placements immobiliers figurent parmi les placements les plus fiables et donc, les plus prisés par les Français désireux de devenir rentiers. En effet, ces placements consistent à acquérir des parts émises par ces sociétés afin de pouvoir percevoir des revenus locatifs issus de la mise en location des biens immobiliers acquis par ces dernières.

En optant pour les SCPI, le futur rentier peut se soustraire de toutes les contraintes inhérentes aux immobiliers locatifs (gestion des locataires, entretiens des biens, etc.).  

De ce fait, il se contente de percevoir périodiquement une rente locative nette des frais et au prorata de sa mise. En investissant 100 000 euros dans les SCPI, l’épargnant n’aura aucune raison de s’inquiéter, car les fonds collectés seront investis dans des biens à forts potentiels locatifs (immobiliers tertiaires, immobiliers résidentiels de luxe, etc.). Il peut également bénéficier d’avantages fiscaux sur les rentes perçues.

Les SCPI de plus-values permettent de tabler sur un surplus de revenus exceptionnels dans le cas où les biens immobiliers, dans lesquelles le rentier a souscrit, prend de la valeur. En d’autres termes, les avantages l’emportent sur les inconvénients.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les SCPI, nous vous recommandons de passer par le site Portail-SCPI, l’un des leaders sur le marché de la SCPI avec un contact très humain et des conseillers à votre service (le tout gratuitement).

Opter pour le super livret bancaire pour devenir rentier avec 100 000 euros

Opter pour le super livret bancaire pour devenir rentier avec 100 000 euros

Une autre façon de devenir rentier avec 100 000 euros dans le court terme et à moindre risque, c’est le super livret bancaire.  Mais en optant pour cet emplacement, la somme investie doit, de préférence, être une somme provenant d’une épargne préalable et non d’un emprunt.

Tout en laissant l’argent disponible avec, à la clé, une bonne rémunération, les banques en ligne peuvent proposer des offres compatibles aux profils financiers de leurs clients. À vrai dire, le super livret bancaire est comme le livret A, à quelques exceptions près : il peut rapporter beaucoup plus (un rendement nettement supérieur à 0.75%) et son plafond de dépôt n’est pas limité au seuil de 22 950 euros.

En outre, la plupart des enseignes qui proposent  ce type de livret d’épargne lancent régulièrement des promotions à l’ouverture, ce qui permet de faire fructifier les 100 000 euros dès le début du contrat.

En ce qui concerne la rentabilité de ce type de placement, une banque offre actuellement l’un des meilleurs super livrets bancaires du marché sur un délai de un an. En effet,  elle propose une promotion avec un taux de 3,60% pendant le premier trimestre dans la limite de 75 000 euros, puis une rémunération de placement standard de 1,40% (l’un des meilleurs taux standards actuels du marché).

Par exemple, avec un placement de 100 000 euros sur ce livret pendant un an, le futur rentier peut tabler sur un revenu supplémentaire annuel brut de 1812,50 euros. Par hypothèse, en appliquant une fiscalité maximum sur ce type de produit, l’intérêt net annuel est deux fois plus élevé que celui d’un Livret A, c’est-à-dire environ 1,4%.

Investir sur les marchés financiers pour devenir rentier avec 100 000 euros

Investir sur les marchés financiers pour devenir rentier avec 100 000 euros

Avec 100 000 euros dans son actif, la Bourse peut ouvrir une opportunité inédite de gain pour devenir rentier dans le plus bref délai. Toutefois, il s’agit d’une somme conséquente et l’investisseur ne doit rien négliger, c’est-à-dire qu’il doit adopter une stratégie d’investissement claire et efficace.

Mais si jamais il n’a pas les connaissances requises sur les rouages de la Bourse, il est vivement conseillé d’avoir recours à un professionnel  pour former un portefeuille de titres suffisamment diversifié, ceci afin d’obtenir un ratio rendement-risque compatible avec le profil financier concerné.

Par ailleurs, investir en bourse, c’est dénicher des actifs peu volatiles, mais qui offrent une perspective d’évolution future à la hausse compte tenu de l’environnement économique et des dispositions légales et réglementaires en vigueur. Le choix doit se faire en connaissance de cause et se baser sur des entreprises prometteuses qui exercent dans des secteurs durables et porteurs (les PME, les sociétés innovantes).

Selon l’horizon de placement de chaque investisseur, le placement a plus de chance de rapporter gros en fixant des objectifs SMART (spécifique, mesurable, accessible, réaliste et temporel) et en utilisant un support d’investissement bien fiable comme le PEA (plan d’épargne en actions). Il importe de savoir que les marchés financiers peuvent répondre à de longs cycles de hausse, mais également de baisse. Par précaution, il faut savoir bien situer les cours des actions avant toute décision de souscription de parts.

Par exemple, dans le cas où les cours des actions des principales entreprises du CAC 40 connaissent une hausse pendant une décennie entière, il faut faire très attention, car il est possible que derrière cela se cachent des retraits massifs futurs de gains effectués par de nombreux investisseurs, ce qui engendrera une bulle financière comme celle de la crise 2008.

Catégories : Apport