La location meublée non professionnelle (LMNP) est un investissement très lucratif et parfaitement appropriée pour ceux ou celles qui souhaitent devenir rentier en toute simplicité. En effet, les avantages fiscaux y afférents sont considérables et les contraintes de gestion réduites.

Les différents types de résidences éligibles au statut de LMNP

Pour devenir rentier avec la LMNP, il convient de connaître les différents types de résidences qui peuvent bénéficier de ce statut. Les résidences d’affaires figurent parmi les plus plébiscitées. En effet, elles correspondent à une structure immobilière destinée à une clientèle d’affaires assez éphémère, c’est-à-dire les groupes de professionnels qui louent pendant quelques jours, voire quelques heures, un endroit pour leur réunion et leur hébergement.

Les différents types de résidences éligibles au statut de LMNP

Pour eux, c’est moins coûteux que les grands hôtels. Généralement, les résidences d’affaires se situent au cœur des grands centres-villes, proches des axes routiers, aéroports ou gares. Les résidences étudiantes, quant à elles, sont composées d’un ensemble de logements réservés à des étudiants et sont situées à proximité des sites universitaires et/ou les grandes écoles. Elles doivent offrir un environnement paisible et disposer de toutes les structures et les équipements nécessaires pour satisfaire les besoins des apprenants (cafétérias, laveries automatisées, connexion Internet, etc.).

Aussi, les résidences touristiques permettent de réaliser une location saisonnière auprès d’une clientèle touristique. Elles sont, dans la plupart du temps, composées d’un ensemble de chambres ou d’appartements « prêts à habiter», mais peuvent également être sous forme de mobil-homes destinés aux campings.

Les résidences sénior  sont spécifiquement destinées à l’hébergement des personnes âgées autonomes ou semi-valides. Elles doivent être en conformité aux normes en vigueur pour offrir à ces personnes un séjour agréable et épanoui via diverses activités divertissantes. Enfin, les résidences EHPAD ou établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes accueillent des résidents totalement dépendants au quotidien.

De ce fait, l’assistance d’un personnel qualifié est nécessaire pour accompagner ces derniers. Ce type de résidence est un beau créneau étant donné que la population française est vieillissante à cause de l’arrivée à la retraite de la quasi-totalité de la génération baby-boom.

Connaître les particularités du LMNP pour en devenir rentier

Il faut reconnaître que l’investissement immobilier locatif offre une multitude de choix. Le futur rentier peut baser son placement sur une location nue ou une location meublée. S’il décide d’opter pour la seconde, la location meublée non professionnelle ou LMNP peut fortement l’intéresser.

À vrai dire, le statut LMNP s’avère être particulièrement efficace pour les investisseurs qui souhaitent développer et diversifier leur patrimoine tout en percevant une rente défiscalisée sur le long terme. C’est une opportunité inédite que ce soit pour se constituer un revenu régulier pendant sa période d’activité ou pour préparer sa retraite.

Connaître les particularités du LMNP pour en devenir rentier

Cependant, pour bénéficier de ce statut, certaines conditions doivent être satisfaites : les revenus locatifs perçus ne doivent pas excéder le montant annuel de 23 000 euros (donc moins de 50 % du revenu global du foyer fiscal). Ensuite, l’activité de mise en location ne doit pas faire l’objet d’une inscription sur le registre du commerce et des industries (RCG).

Enfin, le bien loué doit être rattaché à une résidence de services (résidence d’affaires, résidence étudiante, résidence tourisme, résidence sénior, résidence EHPAD, etc.)

Pour prétendre à une rente locative stable et conséquente, la plupart des propriétaires-bailleurs (les investisseurs) délèguent la gestion de leur bien à des professionnels qui s’occupent de la sous-location du bien aux preneurs. Généralement, le contrat de bail commercial est signé pour une période (1 an ou 9 mois) renouvelable et c’est à l’exploitant de prendre en charge les diverses dépenses liées aux assurances et aux entretiens de la structure. Sous le statut LMNP, l’investisseur est certain de pouvoir devenir rentier rapidement, car l’indexation des loyers, les droits et les devoirs des parties sont stipulés dans le contrat.

Quel montage fiscal pour devenir rentier avec le LMNP ?

Privilégier le statut de LMNP est une décision judicieuse, car il permet au futur rentier de tirer profit du régime d’imposition lié aux bénéfices industriels et commerciaux (BIC). En d’autres termes, l’assujetti a la possibilité d’amortir jusqu’à 90 % du prix de revient de son investissement.

Ainsi, il peut percevoir des revenus locatifs exonérés aux termes du remboursement de son emprunt immobilier. Étant donné que la location est meublée, l’article 39 C du Code général des impôts (CGI) permet à l’investisseur d’amortir le prix des meubles pendant le paiement des mensualités et les mettre en réserve aux termes du contrat de prêt.

Quel montage fiscal pour devenir rentier avec le LMNP

Dans ce cas de figure, le futur rentier peut opter pour le régime réel via son statut LMNP afin de déduire des charges courantes telles que les intérêts de l’emprunt, les dépenses de travaux de rénovation et d’entretien, etc. Exploiter cette niche fiscale permettra à la totalité des recettes locatives d’échapper à l’impôt. Le déficit foncier ainsi généré pourra être imputé sur les éventuels revenus BIC non professionnels de même catégorie, ou bien faire l’objet d’un report décennal.

En matière de TVA, l’acquisition d’une résidence de service dans le neuf permettra à l’investisseur de profiter d’un remboursement de cette taxe sur une période de 3 à 6 mois suivant la livraison du bien. Bien évidemment, si l’acquisition se porte sur un bien ancien, le prix d’acquisition sera hors taxes.

Bref, en immobilier locatif meublé, différents dispositifs fiscaux incitatifs peuvent maximiser la rentabilité de tout projet. Mais ces dispositifs fiscaux obéissent à des règles précises. Donc, il serait préférable de se faire accompagner par un professionnel dans le domaine.

Pour devenir rentier avec le LMNP, il faut collaborer avec un gestionnaire fiable

Le gestionnaire LMNP est un partenaire clé pour réussir un investissement d’autant plus qu’il contribue largement à l’atteinte de l’objectif que l’investisseur s’est fixé : celui de devenir rentier le plus rapidement possible et dans les meilleures des conditions. De ce fait, il faut s’assurer de sa fiabilité, car une résidence de service ne peut pas fonctionner toute seule.

Pour devenir rentier avec le LMNP, il faut collaborer avec un gestionnaire fiable

Tout d’abord, il faut poser des critères de sélection objectifs et précis pour être certain que la société de gestion ait une réputation bien crédible et une surface financière bien élargie. En outre, il appartient à cette société de s’occuper de tous les détails liés à l’entretien du bien ainsi qu’au recouvrement des loyers nets des commissions pour les reverser aux investisseurs. Le professionnalisme du gestionnaire est crucial, car ce facteur garantit que le bien immobilier garde un excellent état tout au long de la période de mise en location.

Mais ce n’est pas tout, la société doit également disposer d’une solide expérience en ce qui concerne l’encaissement des loyers impayés. Bref, pour identifier la bonne société de gestion, il faut bien connaître le signataire du bail commercial, se demander s’il s’agit d’une filiale ou d’une société à part entière et prévoir une clause de solidarité pour garantir le paiement des loyers, si besoin est.

Catégories : Immobilier