Devenir rentier en 10 ans : méthode et astuces infaillibles

Devenir rentier en 10 ans : méthode et astuces infaillibles

Il est tout à fait possible de devenir rentier en 10 ans en suivant quelques étapes fondamentales. Justement, quelques pistes à suivre pour atteindre cet objectif.

Voici quelques étapes à suivre pour devenir rentier en 10 ans

D’après les experts, la première étape consiste à définir le montant du revenu mensuel dont vous avez besoin. Il faut bien sûr faire une projection à long terme en approfondissant votre simulation. Maintenant que vous avez un chiffre précis en tête, il faut élaborer une stratégie d’investissement gagnante.

Pour cela, commencez par identifier vos domaines de prédilection. S’il s’agit de l’immobilier, commencez par cette piste. Dans un premier temps, investissez dans un appartement. Ensuite, vous devez le mettre à la location selon les règles du marché. N’oubliez pas de prendre en compte les risques en cours comme la vacance locative ou encore les impayés.

En principe, les biens anciens sont plus abordables, bien qu’ils nécessitent souvent des travaux de rénovation. Pour économiser davantage, vous pouvez les effectuer vous-même avec l’aide de vos proches ou vos amis. L’objectif est d’atteindre l’indépendance financière en 10 ans, mais ne brûlez pas les étapes. L’une d’entre elles consiste à souscrire un crédit immobilier ad hoc.

Dans cette optique, la somme empruntée permet essentiellement de financer l’acquisition du bien (et des travaux, le cas échéant). Normalement, si votre taux d’endettement est inférieur à 35%, votre dossier devrait être validé rapidement. Au-delà, c’est peine perdue ! Bien entendu, vous n’êtes pas obligé de passer par cette étape si vous disposez d’une épargne considérable.

Lire aussi :  Investir dans des parkings : le retour en force de cet investissement à haut rendement

Si vous avez ouvert un contrat d’assurance vie il y a plusieurs années, vous avez plus de chances de devenir propriétaire immobilier. Il suffit de faire un retrait (partiel ou total).

D’autres pistes à creuser pour devenir rentier en l’espace d’une décennie

Si vous manquez d’apport personnel, vos chances d’obtenir un emprunt sont minces. De nos jours, il existe heureusement des solutions alternatives à l’immobilier comme la pierre papier. Plus accessible, cette méthode permet d’investir dans l’immobilier professionnel à moindre coût. Il faut compter quelques centaines d’euros pour devenir l’associé d’une SCPI (société civile de placement immobilier).

En contrepartie du ticket d’entrée, vous pouvez générer des dividendes (mensuels ou trimestriels) grâce à la détention de parts de SCPI. Elle offre des compléments de revenus (non garantis) pouvant augmenter avec le temps. En 10 ans, Ces revenus pourraient dépasser 1000 €. Cerise sur le gâteau, vous pouvez céder vos parts et dégager de belles plus-values.

Parmi les pistes à creuser, il y a aussi le crowdfunding immobilier ou le financement participatif. Ici, il n’est pas question de percevoir des revenus complémentaires réguliers. Contrairement à la pierre papier, ce placement ne s’accompagne pas de dividendes. Les gains potentiels ne sont réalisés qu’à la fin du projet dans lequel vous avez investi initialement, généralement dans un délai d’environ 36 mois.

En plus de la SCPI et/ou du crowdfunding immobilier, vous pouvez diversifier vos placements (financiers et immobiliers) en investissant dans des actions boursières via un PEA (plan épargne en actions).

justin malraux

Fondateur du magazine Devenir Rentir, éditeur de plusieurs sites web spécialisés dans les finances personnelles et l'investissement.