Qu’un individu soit résident ou étranger, la France peut lui offrir des opportunités inédites si son but est de devenir rentier dans les meilleurs délais tout en atteignant une indépendance financière durable. Grâce à ses atouts et ses particularités, l’Hexagone suscite l’engouement des investisseurs en quête de rentabilité.

Devenir rentier en France : une excellente idée au vu des atouts qu’elle dispose

Classée cinquième puissance économique mondiale en 2017 en termes de PIB, la France promet un climat d’investissement attractif et performant pour ceux qui souhaitent devenir rentiers en toute confiance. Son environnement juridique, économique et social bien encadré lui a valu un statut privilégié en ce sens qu’elle a été classée au troisième rang mondial pour l’Indice de l’entrepreneuriat 2017.

Devenir rentier en France une excellente idée au vu des atouts qu’elle dispose

Dans le domaine de l’immobilier, la France a quasiment neutralisé les effets de la crise financière de 2008. Effectivement, les prix poursuivent une légère hausse légère depuis quelques années, ce qui confirme l’apparition de belles perspectives pour les activités de mise en location.

Cette bonne tenue du marché immobilier s’explique par la mise en place des dispositifs d’encadrement très efficaces dont l’application a été approuvée par la majorité des acteurs concernés. Il faut avouer que les efforts des Gouvernements successifs sur la mise en place des réformes juridiques relatives au secteur immobilier n’ont pas été vains, en l’occurrence l’établissement des zones géographiques défiscalisées prévues par la loi Pinel.

D’un autre côté, la demande locative progresse à un rythme très encourageant grâce à la hausse du revenu des ménages ainsi qu’à la forte concentration des sièges sociaux de grandes entreprises d’envergure internationale en France.

Le secteur financier, quant à lui, affiche un volume de transactions de plus de 300 milliards d’euros. C’est un secteur où règne la confiance, la preuve : plus de deux banques françaises classées dans le top 10 européen, entre autres BNP Paribas et Crédit Agricole, font figure de leaders sur le marché du financement à moyen et long terme.

Aussi, la France se hisse au second rang sur le marché européen de l’assurance, une place méritée vu qu’elle représente une porte d’accès privilégiée pour les épargnants de la zone euro. Elle est également reconnue comme étant la pionnière des nouveaux canaux de financements participatifs européens tels que le crowdfunding.

Privilégier l’investissement locatif pour devenir rentier en France

Investir dans l’immobilier est le plus souvent synonyme de sécurité et de rentabilité. La particularité de la France en matière d’investissement locatif est qu’elle dispose d’une panoplie de mesures incitatives, notamment les réductions fiscales, pour améliorer en permanence la rentabilité des placements immobiliers.

Privilégier l’investissement locatif pour devenir rentier en France

Devenir rentier en France grâce à la location est moins onéreux et moins compliqué que dans n’importe quel pays de l’Europe. En effet, les procédures d’acquisition s’accélèrent grâce à la compétence des professionnels de l’immobilier implantés dans n’importe quelle région.

En plus, les dispositifs de défiscalisation comme la loi Pinel, la loi Malraux et la loi Censi-Bouvard permettent d’optimiser les économies d’impôts pour arriver à un retour sur investissement rapide. Étant donné que le secteur tertiaire domine dans une économie moderne telle que celle de la France, la «pierre» reste un des secteurs plébiscités par les investisseurs.

Ce type de placement garantit un rendement élevé (aux alentours de 5% pour les immobiliers de bureaux) et aide à créer un patrimoine tangible. Le secteur touristique bat son plein dans le pays, ce qui constitue une belle occasion pour investir dans la location saisonnière.   

Par ailleurs, l’emplacement du bien est un critère stratégique pour accéder au statut de rentier en l’espace de quelques années seulement. Ces critères doivent tenir compte de l’évolution démographique, des emplois, des prix et des niveaux de loyer. Par exemple, Rennes figure parmi les premiers choix avec son dynamisme avéré ainsi que l’existence des chantiers de modernisation à perte de vue.

Les prix immobiliers y évoluent graduellement avec la hausse de la démographie. À Bordeaux, le niveau d’emploi progresse à une vitesse plutôt satisfaisante (+2,67 %), ce qui promet une excellente recette locative pour les studios.

La recherche d’une source de financement n’est pas à négliger pour devenir rentier en France

Un des intérêts de l’immobilier, c’est de pouvoir l’acquérir grâce au crédit bancaire. D’ailleurs, avec le niveau des taux d’emprunt actuels qui sont restés à un niveau historiquement bas en France (en moyenne 1,54% pour les prêts immobiliers de long terme selon l’Observatoire Crédit Logement / CSA), il n’y a aucune raison de ne pas en profiter pour bénéficier de l’effet de levier du crédit.

La recherche d’une source de financement n’est pas à négliger pour devenir rentier en France

Autrement dit, il est possible de créer un patrimoine à partir d’une source de financement externe à condition que les revenus locatifs couvrent les mensualités. Effectivement, tout le monde n’a pas la possibilité d’épargner, car chacun a son propre profil financier. Certains investisseurs ont un revenu élevé et d’autres moyens, ce qui nécessite un appui de la part des établissements financiers pour que l’accès au statut de rentier se fasse en toute impartialité.

Pour obtenir l’appui des banques françaises, il faut disposer d’une situation financière stable afin de gagner leur confiance. Que l’investissement se fasse avec ou sans apport, l’essentiel est de tenir son engagement et de maîtriser les risques de vacance locative en toute efficacité. À noter que les expatriés peuvent également emprunter pour réaliser leur projet. Le statut de non-résident nécessite quand même quelques documents spécifiques pour répondre à des conditions d’octroi objectives et neutres.

D’autres alternatives pour devenir rentier en France

Comme évoqué plus haut, la France est dotée d’un environnement financier stable et fiable. Pour devenir rentiers en un temps record, certains investisseurs de nationalité française ou étrangère n’hésitent pas à se lancer dans les placements boursiers.

D’autres alternatives pour devenir rentier en France

De toute évidence, ils ont l’embarras du choix quant à la nature des entreprises émettrices d’actions dans lesquelles ils souhaitent investir, car l’Hexagone figure parmi les pays les plus performants en termes de cotation boursière.

Mieux encore: l’investissement pierre-papier via des parts de SCPI ou sociétés civiles de placement immobilier est également très prisé par les épargnants désireux de valoriser leur capital. En plus d’être largement accessibles, ces plateformes de gestion de patrimoine offrent une rentabilité surprenante d’autant plus que la plupart des acteurs sur le marché sont de véritables professionnels.

À vrai dire, la SCPI permet d’investir dans l’immobilier à partir de quelques milliers voire une centaine d’euros tout en évitant les contraintes inhérentes à la gestion locative. Librement modulable, l’achat de parts de SCPI peut être financé à crédit. C’est très pratique quand un investisseur veut percevoir un revenu régulier sans courir trop de risques.

Catégories : Localité