Différence entre SCPI et OPCI quel investissement choisir

Différence entre SCPI et OPCI : quel investissement choisir ?

Les SCPI et les OPCI sont deux produits d’investissement dans des fonds immobiliers non cotés. Ce sont de bonnes alternatives aux placements traditionnels.

Mais, quelle est la différence entre les Organismes de Placement Collectif Immobilier et les Sociétés Civiles de Placement Immobilier, et quel est le plus adapté à votre objectif ? Focus !

Différence entre SCPI et OPCI : composition de l’actif

Il est important de souligner que l’argent placé dans les SCPI est majoritairement investi dans des biens immobiliers, soit jusqu’à plus de 95%. En revanche, les OPCI, eux, sont définis comme des produits mixtes puisqu’ils se composent autour de 51 à 60% d’actifs immobiliers physiques, 35 à 44% dans les actions et les obligations, enfin 5% dans les actifs liquides. Les risques sont donc diversifiés.

Quid des objectifs des deux produits d’investissement ?

Si la SCPI se définit comme un actif de rendement, c’est-à-dire qui génère des revenus locatifs réguliers (tous les trois mois environ), l’OPCI, lui, fonctionne différemment.

En effet, il s’agit d’un actif de capitalisation qui a pour objectif d’accroître votre capital initial, et ce tout le long de l’investissement. Il est donc conçu spécialement pour les épargnants qui souhaitent faire fructifier leur argent.

La liquidité, un point pour l’OPCI

En termes de liquidité, l’OPCI gagne un point puisque celle-ci est garantie soit par l’assureur, soit par la société de gestion en fonction de la situation. Concrètement, vous avez la possibilité de céder votre part quand vous le souhaitez. Il suffit de demander un rachat auprès de l’organisme gestionnaire.

Lire aussi :  Peur d'investir dans l'immobilier, il faut penser à la pierre-papier : SCPI

En revanche, la SCPI est très peu liquide. Il n’y a donc pas de garantie de liquidité à la sortie. Toutefois, ce placement permettra de se concentrer uniquement sur l’immobilier, et sera donc plus sécuritaire. Si investir dans une SCPI vous intéresse, faites confiance à une agence spécialisée qui pourra vous donner les meilleurs conseils. Ce formulaire ci-dessous vous mettra en contact avec l’un des conseillers de Fortuny, une agence de renom qui a déjà pu aider 3.000 clients dans ce domaine.

 

 

La volatilité et la fiscalité

Contrairement à la SCPI, l’OPCI souffre de la volatilité du marché financier. Sa performance globale en 2021 était par exemple à 4,4% contre 4,9% pour son concurrent durant la même année. En termes de fiscalité, si vous choisissez d’intégrer l’un ou l’autre dans votre assurance vie, vous profitez des avantages rattachés à ce type de contrat.

Lire aussi :  Investir dans une Tiny House : est-ce une solution rentable ou bien seulement à la mode ?

La taxation des SCPI est équivalente à la tranche marginale d’imposition de l’investisseur. Vos revenus sont aussi soumis aux prélèvements sociaux de 17,2%. Pour les OPCI, les revenus sont assujettis au régime fiscal des dividendes d’actions.

SCPI et OPCI : pour deux profils d’investisseurs différents

L’OPCI et la SCPI permettent aux investisseurs de diversifier leur portefeuille. De plus, l’un comme l’autre est entièrement accessible. Les montants requis sont généralement raisonnables. Mais comme indiqué, ces deux placements sont dédiés à des profils différents.

La SCPI est faite pour vous si vous recherchez des revenus stables et réguliers à la fois. En revanche, l’OPCI est un placement plus liquide. Vous avez le droit d’effectuer un retrait à tout moment.

Devenir Rentier est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

Editeur de plusieurs sites web spécialisé dans les finances personnelles et l'investissement, Justin est le fondateur du magazine Devenir Rentier.

View stories