Epargne investir dans des vignobles et des forêts pour allier rentabilité et fiscalité avantageuse

Epargne : investir dans des vignobles et des forêts pour allier rentabilité et fiscalité avantageuse

Conjuguez investissement et plaisir, vous y avez pensé ? Sachez que vous pouvez aujourd’hui investir dans des vignobles et des forêts, des actifs immuables et tangibles à la fois.

Cette nouvelle stratégie permet d’ailleurs d’allier rentabilité et fiscalité. Explications.

Les vignobles et les forêts : un investissement qui séduit les plus ambitieux

Avec la crise écologique et sanitaire, de plus en plus de chefs d’entreprise à la tête d’une coquette somme d’argent sont attirés par les investissements dans les vignobles et les forêts. Si les plus ambitieux choisissent d’acquérir carrément un domaine viticole ou une forêt, d’autres en revanche, se mettent un peu plus en retrait et adoptent une autre stratégie : achat d’un terrain, mise en location auprès d’un viticulteur ou un exploitant forestier. Et, ils en profitent pour aller le visiter régulièrement.

Le coût de l’investissement varie selon le type de parcelles. Pour les vins par exemple, les prix s’élèvent à 5 millions d’euros par hectare au minimum, contre 1 à 1,5 million d’euros pour les champagnes. La rentabilité dans l’année peut aller entre 0,2 à 1,5% par an. Mais, ces chiffres augmentent en conséquence si vous y intégrez la plus-value à la revente.

Ils s’établissent à plus de 3 à 5% pour les champagnes contre 10% pour les grands crus. Pour les bordelais, les prix à l’hectare sont moins chers, soit entre 17 000 à 25 000 euros pour les Bordeaux rouge.
La forêt quant à elle, fluctue entre 700 et 1500 euros l’hectare.

Quid de la fiscalité ?

Ce type d’investissement est intéressant, notamment en termes de fiscalité. En cas de décès, les héritiers bénéficient d’une exonération partielle des droits de succession de 50% ou de 75%. Pour réduire les risques, il est fortement recommandé d’adopter la stratégie de diversification de votre patrimoine.

Lire aussi :  Être riche en France : voici le salaire mensuel minimum qui fait la différence

Pour ce faire, n’hésitez pas à acheter des parts dans des groupements fonciers viticoles GFV ou forestiers GFF. Bien que le rendement avoisine 1% par an, la donne peut changer à la revente puisque les tarifs évoluent au fil des ans. La performance globale de l’investissement augmente par conséquent et peut atteindre entre 2 à 5% par an, plus-value et rendement compris.

Là encore l’avantage en termes de transmission de patrimoine est assez significatif. Les héritiers profitent d’une exonération de droits de succession à hauteur de 75% sur les quotes-parts de forêts. Il est toutefois important de comprendre que l’investissement en forêt ou en vignoble se fait à long terme si vous souhaitez espérer avoir un meilleur rendement. Qui plus est, le ticket d’entrée est assez élevé, donc il vous faut du temps pour amortir.

Dans tous les cas, renseignez-vous bien sur les prix à l’hectare des vignobles et des forêts avant de vous lancer.

Devenir Rentier est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

Editeur de plusieurs sites web spécialisé dans les finances personnelles et l'investissement, Justin est le fondateur du magazine Devenir Rentier.

View stories