Assurance loyer impayé

Immobilier : Qu’est-ce que l’assurance loyer impayé ?

Le marché de l’immobilier est comme une lame à double tranchant. Beaucoup y réussissent, mais il est aussi le théâtre de nombreux échecs. Cela ne vient pas forcément des épargnants, qui s’efforcent d’adopter de bonnes stratégies de placement. Parfois, ce sont les locataires qui font défaut en ne respectant pas leurs engagements et leurs responsabilités, notamment celui de reverser le loyer. Les préjudices des impayés peuvent être assez importants. Cependant, c’est un problème dont il est possible de se protéger, notamment en souscrivant à une assurance spéciale.

Garantie des Loyers Impayés (GLI) : les différentes couvertures disponibles

Bien évidemment, la première garantie qu’offre ce type d’assurance est celle de pallier au non-paiement des loyers et des charges par les locataires. La couverture s’étend ainsi du premier mois, où ces derniers font défaut, jusqu’à ce qu’ils quittent le logement. Tous les arriérés non payés durant cette période sont alors remboursés par la compagnie.

En outre, les contrats ne s’arrêtent souvent pas là. La garantie peut même s’étendre jusqu’à d’autres types de sinistres, comme la dégradation du bien par les locataires. Selon les conditions les plus courantes, il est possible d’activer cette clause si des dégâts sont constatés au moment du départ des occupants. À ce moment-là, les frais engendrés par les travaux et la vacance locative que cela entraîne sont entièrement remboursés.

Par ailleurs, des cas de départ des locataires, souvent sans préavis, sont aussi préjudiciables. Les assurances incluent alors ce genre de situation dans la liste des risques couverts par leurs garanties. La compagnie rembourse ainsi le manque à gagner, jusqu’à ce que de nouveaux entrants arrivent. Les contrats d’assurance loyer impayé sont assez complets, mais tout dépend du fournisseur.

Lire aussi :  Comment devenir rentier grâce aux SIIC ?

Les conditions pour pouvoir souscrire à ce genre d’assurance

Pour éviter certains abus, il est indispensable pour les bailleurs de respecter quelques conditions et engagements avant d’être éligible à une assurance GLI. La première chose à faire consiste à se conformer aux diverses normes en vigueur afférentes à la location. En cas de colocation par bail unique, le bailleur peut souscrire à une assurance seulement après s’être assuré qu’il existe une clause de solidarité.

Les compagnies d’assurance exigent aussi que les propriétaires soient relativement regardants sur les profils des potentiels locataires. Il faut que les bailleurs sélectionnent des dossiers de personnes solvables. Pour cela, les pièces justificatives nécessaires sont exigées, comme les fiches de paies, les avis d’imposition ou encore une copie du contrat de travail. Les mensualités coûtent parfois entre 2,75 % à 4,5 % du loyer.

Bref, l’assurance avec Garantie des Loyers Impayés est une protection presque indispensable pour les propriétaires ou les bailleurs. La couverture de ce genre de contrat est très intéressante au vu des risques que représente un investissement locatif. De quoi éviter de perdre beaucoup d’argent en cas de soucis.

Devenir Rentier est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

Editeur de plusieurs sites web spécialisé dans les finances personnelles et l'investissement, Justin est le fondateur du magazine Devenir Rentier.

View stories