Investir dans une PEA peut transformer votre avenir financier au bout de 5 ans, Comment 

Investir dans une PEA peut transformer votre avenir financier au bout de 5 ans, Comment ?

Le PEA est un produit d’épargne réglementé offrant une solution d’épargne sur le moyen et long terme. Celui-ci est idéal pour les ménages qui désirent faire fructifier leur argent ou ceux qui souhaitent percevoir des revenus supplémentaires pendant la retraite. Mais pourquoi est-il conseillé d’attendre au moins 5 ans avant de toucher à son PEA ?

Comprendre les spécificités du PEA

Le PEA ou Plan d’épargne en actions est une enveloppe fiscale. Celle-ci offre la possibilité à ses détenteurs d’acquérir des actions sur le marché français ou européen. Par contre, son principal atout réside au niveau de son avantage fiscal. En effet, les titulaires peuvent profiter d’une exonération de leur imposition sur les gains réalisés, mais à condition de conserver le PEA au moins pendant 5 ans.

Justement, les retraits effectués avant cette période provoquent automatiquement la fermeture du PEA, sauf lors des faits exceptionnels. Notamment en cas de coup dur dans la vie comme l’invalidité et la perte d’emploi. Parmi les situations permettant d’empêcher la clôture du PEA, il y a également le retrait des titres de sociétés en liquidation, la création ou la reprise d’entreprise.

Quant aux gains effectués suite au rachat avant la 5ᵉ année, ils sont imposés au PFU qui s’établit à 30 %, c’est-à-dire 12,8 % de l’IR et 17,2 % de prélèvements sociaux. Pour information, il y a plusieurs facteurs qui conditionnent l’ouverture d’un PEA. Tout d’abord, il faut être majeur et domicilié fiscalement en France. Concernant les Français âgés entre 18 et 25 ans qui sont rattachés au foyer fiscal de leurs parents, ils peuvent souscrire à un PEA jeune dont la limite du versement est inférieure au PEA classique, soit 20 000 euros contre 150 000 euros.

Lire aussi :  Comment devenir rentier à Paris ?

Si ce plan d’épargne vous tente alors ne foncez pas tête baissée, mais assurez-vous de recueillir toutes les informations et conseils nécessaires. Le mieux serait de se faire accompagner par un professionnel comme Fortuny pour bénéficier de la meilleure approche, et des stratégies les plus adaptées selon vos objectifs.

Le formulaire ci-dessous vous permettra de contacter un de leurs conseillers

La fiscalité des retraits effectués après 5 ans

Afin de bénéficier pleinement de l’avantage fiscal du PEA, il faut éviter de faire des retraits pendant les 5 années suivant son ouverture. Au bout de 5 ans d’ancienneté, il sera possible de faire des rachats partiels qui n’entraînent pas la clôture du plan. Par ailleurs, ces retraits bénéficient d’une exonération totale de l’impôt sur le revenu, peu importe la somme. Par contre, la part des gains comprise dans cette opération est soumise aux prélèvements sociaux qui sont aujourd’hui à 17,2 %.

Cela dit, il faut donc se montrer très patient durant les 5 années de détention du PEA. En effet, ce dernier est beaucoup plus intéressant au-delà de cette période. Par ailleurs, l’épargnant peut effectuer de nouveaux versements sur le plan.

Qu’en est-il de la fiscalité des dividendes

La fiscalité applicable dépend de ce que le titulaire compte en faire. Si celui-ci décide de réinvestir ces montants, ils bénéficient d’une exonération totale de l’imposition, c’est-à-dire l’IR et les prélèvements sociaux. En revanche, quand le détenteur souhaite récupérer les dividendes, ceux-ci seront soumis aux prélèvements sociaux et au barème progressif de l’IR suite à un abattement de 40 % avec une limite de 10 % de la somme investie.

Lire aussi :  Des rendements pour battre l'inflation : quelques stratégies efficaces
justin malraux

Fondateur du magazine Devenir Rentir, éditeur de plusieurs sites web spécialisés dans les finances personnelles et l'investissement.