Investir dans une Tiny House est-ce une solution rentable ou bien seulement à la mode

Investir dans une Tiny House : est-ce une solution rentable ou bien seulement à la mode ?

La Tiny House se démarque par sa petite taille. Préfabriqué, elle peut être déplacé aisément d’un endroit à l’autre puisqu’elle est constituée de roues.

Néanmoins, elle garde une belle apparence. Dernièrement, de plus en plus d’investisseurs s’intéressent à ce type d’habitation. Mais, est-ce réellement une solution rentable ou seulement à la mode ? Les réponses dans cet article.

Tiny house : prix d’achat et autorisations

La Tiny house est souvent affichée à des tarifs compétitifs compte tenu de sa taille. Si vous êtes en quête d’une maisonnette qui s’étend sur une superficie de 30 m², travaux et charges inclus, vous devez investir près de 100 000 euros tout au plus. Mais, si vous êtes bricoleur et que vous souhaitez économiser, le prix est autour des 20 000 euros. En revanche, si vous voulez le faire construire par des professionnels, il vous faudra entre 45 000 et 85 000 euros.

De plus, la construction d’une Tiny house ne requiert aucune autorisation si elle reste au même endroit pendant 3 mois maximum. Autrement, il faudra vous rendre auprès de la mairie pour obtenir une autorisation. La déclaration d’installation est nécessaire pour les modèles de 5 à 20 m². Au-delà, un permis de construire est requis.

Tiny house et fiscalité

La taxe d’aménagement s’applique uniquement si la Tiny house dépasse 1,80 m de haut et 5 m² de surface. Elle peut varier entre quelques centaines jusqu’à plus d’un millier d’euros selon les taux imposés par la collectivité et la taille du bien.

Si la construction est fixée à même le sol, elle sera soumise à la taxe foncière. Si vous voulez y échapper, assurez-vous qu’elle regroupe les caractères d’une tiny house mobile (pas d’installation fixe d’eau et d’électricité, occupation de moins de 3 mois, etc).

Lire aussi :  Comment déclarer les revenus d'une SCI : choix entre l'IR et l'IS

Tiny house : quel est le type de location le plus adapté ?

Si la maisonnette est nichée dans le jardin de votre résidence principale, par exemple, ce sont les règles de location saisonnière qui s’appliquent : pas de plafond de loyer ni limite dans le temps.

Vous avez également la possibilité de la mettre en location pour une longue durée. Il est toutefois recommandé de bien éclairer certains points tels que le droit de passage ou d’accès au terrain. Vous êtes aussi tenu de présenter un DPE et vous aligner aux qualités de salubrité.

Rentabilité de la Tiny house

La Tiny house peut être un investissement intéressant puisque son rendement locatif peut aller jusqu’à 10%. Pour éviter tout risque de malentendu ou de demande de dédommagement du locataire, pensez à bien respecter les normes de salubrité.

Attention toutefois aux vacances locatives. Compte tenu de sa spécificité, elle ne correspond pas toujours aux besoins des locataires.

Devenir Rentier est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

Editeur de plusieurs sites web spécialisé dans les finances personnelles et l'investissement, Justin est le fondateur du magazine Devenir Rentier.

View stories