Les SCPI

Investissement : quelle SCPI choisir en période de crise ?

Plusieurs solutions de placement sont aujourd’hui disponibles pour les Français qui souhaitent obtenir des revenus supplémentaires à leurs revenus de base. Les SCPI ou Sociétés Civiles de Placement Immobilier en sont le parfait exemple. Durant les crises, la prudence est cependant de mise. Il faut faire une sélection scrupuleuse des secteurs qui continuent de rapporter de l’argent et cela implique des analyses approfondies.

Se référer à la conjoncture économique et sociale

Les parts de SCPI sont considérées par de nombreux experts financiers comme faisant partie des actifs les plus sûrs en termes de niveau de risque. En effet, elles apportent de la sécurité aux investisseurs. Il faut dire que depuis maintenant quelques années, les rendements annuels moyens nationaux sont toujours restés aux alentours de 5 %. Cela montre que malgré les différentes difficultés que le monde a pu rencontrer, une certaine stabilité s’est installée. La crise sanitaire du coronavirus vient encore plus mettre cette résilience en lumière.

Cependant, afin de s’assurer un taux de rentabilité optimal, l’acquisition des parts doit se faire de manière stratégique surtout durant les périodes de crise. Il faut savoir que les dividendes sont générés par des parcs immobiliers à fort potentiel locatif tels que les bureaux, locaux commerciaux, etc. Tout dépend de la santé du secteur concerné. Par exemple, à cause du Covid-19, les ventes en ligne explosent. En conséquence de ce boum, les professionnels du e-commerce recherchent de plus en plus d’entrepôts ou de bâtiments de stockage. On observe alors de belles performances de la part des SCPI de logistique, tandis que les SCPI tourismes ont été mises à mal. C’est ce type d’analyse de la situation qui permettra de faire son bon choix.

Lire aussi :  Comment devenir rentier grâce au Pinel ?

L’importance de diversifier son portefeuille

Si un associé détenteur de parts de SCPI parvient à maintenir des gains annuels élevés, la diversification y est sans doute pour grand-chose. En effet, il est vivement conseillé de ne pas s’attarder sur un seul fournisseur ou un seul secteur en particulier. Ainsi, il est préférable de courir sur plusieurs tableaux et avoir dans son portefeuille au moins 3 à 4 variétés de SCPI. Certaines sociétés de gestion proposent déjà des packs qui vont dans ce sens. Leurs parcs immobiliers se composent en même temps d’infrastructures de santé, de bureaux, d’hôtels ou encore d’habitations. Plus de détails sur https://www.partners-finances.fr/.

De cette manière, les épargnants évitent de subir des pertes généralisées. Lorsque certains actifs battent de l’aile, les autres pourront rattraper et stabiliser l’ensemble. Tous les grands investisseurs et les grandes puissances financières usent tous de cette méthode bien connue dans le milieu. C’est ce qui permet d’être plus ou moins à l’abri même durant les crises.

Bref, l’important pour correctement choisir dans quelle SCPI miser, c’est de faire des évaluations sur les niches dans lesquelles il est possible de se réfugier. En outre, avoir un portefeuille multisectoriel est aussi indispensable.

Devenir Rentier est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

Editeur de plusieurs sites web spécialisé dans les finances personnelles et l'investissement, Justin est le fondateur du magazine Devenir Rentier.

View stories