L’assurance-vie est-elle toujours le meilleur choix d’épargne à faire

L’assurance-vie est-elle toujours le meilleur choix d’épargne à faire ?

Les Français peuvent bénéficier d’une large gamme de produits d’épargne. Évidemment, chaque dispositif possède ses points forts et ses faiblesses.

Cela dit, est-ce qu’il est encore intéressant de souscrire à un contrat d’assurance-vie ?

Profiter de l’avantage fiscal de l’assurance-vie

L’ouverture d’un contrat d’assurance-vie est très intéressante en termes de fiscalité. En effet, l’imposition sur ce dispositif affecte essentiellement les retraits, et en dehors de ces opérations il n’y a ni contribution ni prélèvements sociaux.

D’ailleurs, la taxation sur les gains dépend de l’ancienneté de l’assurance, celle-ci est plus intéressante avec le temps. Justement, les souscripteurs peuvent profiter d’un abattement annuel à partir de la 8e année dont le montant est de 4 600 euros pour une personne seule contre 9 200 euros pour un couple.

Assurance-vie : un placement flexible

Ce support d’épargne ne se limite pas aux versements. En effet, les souscripteurs peuvent également effectuer des retraits à tout moment. D’ailleurs, c’est cette souplesse qui séduit les Français vers l’assurance-vie. L’adhérence à ce produit permet ainsi de réaliser des transactions en toute liberté et à chaque instant. C’est le cas pour les opérations d’arbitrage qui consistent à placer une partie ou l’intégralité de l’argent sur un support comme les fonds en euros, les unités de compte, la pierre papier comme la SCPI, etc.

Ce n’est pas tout puisqu’il est aussi possible d’envisager d’autres investissements, notamment les trackers boursiers, les ETF, les fonds de Private Equity, etc.

Assurance-vie : idéale pour la succession

L’assurance-vie offre également des avantages au niveau de la transmission de patrimoine. En effet, l’épargne provenant de ce support transmis en héritage échappe aux droits de succession. Dans ce contexte, il faut donc désigner un attributaire qui reçoit les fonds lors du décès du souscripteur. Cela dit, il est possible de modifier cette clause à tout moment, en fonction de la situation de ce dernier.

Lire aussi :  À partir de quel âge il faut commencer à épargner en vue de sa retraite ?

Pour les versements réalisés avant 70 ans, il y a un abattement fiscal de 152 500 euros qui s’applique lors de la succession et qui profite à chaque bénéficiaire. En revanche, ce montant est de 30 500 euros pour les primes après 70 ans.

 

 

Bien choisir son contrat d’assurance-vie

En 2023, les bénéfices des assurances-vie ont connu une remontée impressionnante atteignant les 3,7 %. Cette situation a été favorisée par la hausse des taux ainsi que des places boursières. Mieux encore, les experts sont convaincus qu’il y aura encore de meilleurs rendements en 2024 avec des opportunités d’investissement avantageux.

Quoi qu’il en soit, il faut accorder de l’importance au choix du contrat afin d’optimiser la performance de la transaction. Cela dit, il est nécessaire de vérifier plusieurs facteurs comme le niveau de rendement. Le souscripteur doit prendre le temps de comparer les taux proposés avant de se décider. Ensuite, le bénéficiaire devrait se pencher sur les frais de gestion qui varient d’un contrat à un autre.

La fiabilité de l’assureur doit également être contrôlée, il s’agit alors de consulter plusieurs informations à savoir le chiffre d’affaires, la solidité financière, etc.

Devenir Rentier est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

Editeur de plusieurs sites web spécialisé dans les finances personnelles et l'investissement, Justin est le fondateur du magazine Devenir Rentier.

View stories