LEP le taux minimum à partir du 1er août a été révélé !

LEP : le taux minimum à partir du 1er août a été révélé !

Les bruits de couloir concernant le futur taux du LEP font couler beaucoup d’encre ces derniers temps.

De fait, une baisse de l’inflation se traduit par une dévalorisation du LEP. Etat des lieux !

Pourquoi le taux du LEP est-il voué à chuter à partir du 1er août 2024 ?

Pour rappel, le livret épargne populaire (LEP) est accessible uniquement aux Français aux revenus modestes. D’après le Code monétaire et financier (Comofi) : « le compte sur livret d’épargne populaire est destiné à aider les personnes disposant des revenus les plus modestes à placer leurs économies dans des conditions qui en maintiennent le pouvoir d’achat ».

Malgré cela, les épargnants concernés vont bientôt subir une dévalorisation du LEP. À partir du 1er août 2024, son taux ne sera plus fixé à 5% en raison de la baisse progressive de l’inflation. Selon l’Insee, sa progression avait reculé de +2,2 % sur un an en avril, contre +2,3 % en mars, +2,9 % en février et +3,1 % en janvier 2024.

La raison pour laquelle le nouveau taux du LEP sera révisé à la baisse au 1er août prochain. Pour bien appréhender cette éventuelle dévalorisation, il faut revoir le mode de calcul du LEP. En principe, son taux de rémunération évolue en fonction de la moyenne de l’inflation (hors tabac) sur les six mois qui précèdent sa révision annuelle.

Rappelons que le taux du LEP fait l’objet d’une révision deux fois par an. La première intervient au 1er février, tandis que la seconde est prévue pour le 1er août. Lors de la prochaine mise à jour, l’inflation moyenne entre janvier et juin sera retenue. Nous savons déjà que celle-ci a chuté à 2,4 % sur un an (hors tabac) au cours des quatre premiers mois de l’année 2024.

Lire aussi :  Comment devenir rentier en investissant dans les Fonds d’investissement de proximité ?

Dans l’éventualité où l’inflation observée en mars et avril (2,1 %) se prolonge en mai et juin 2024, cette moyenne descendra à 2,2 %. Le nouveau taux du LEP pourrait ainsi s’établir à 2,2 % au 1er août prochain.

Une baisse inéluctable, mais limitée à 3,5 % !

Fort heureusement, cette baisse significative du LEP reste fictive. Grâce à un arrêté du 27 janvier 2021, son taux ne peut être en dessous de celui du Livret A, « majoré d’un demi-point ». Pour l’heure, celui-ci est gelé à 3% jusqu’au 1er février 2025. Un élément important à prendre en compte pour estimer le futur taux du LEP au 1er août 2024.

Il est fort à parier que le taux du LEP soit fixé à 3,5 % ou plus cet été. Impossible qu’il soit inférieur à ce seuil. D’ailleurs, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, pourrait changer la donne à terme. Rappelons qu’il avait déjà dérogé au mode de calcul au cours des deux dernières révisions du LEP.

Normalement, son taux aurait pu être fixé à 4,4 % au 1er février 2024. Mais au final, celui-ci est passé de 6 % à 5 %. Espérons que cela se reproduit cet été !

Devenir Rentier est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

Editeur de plusieurs sites web spécialisé dans les finances personnelles et l'investissement, Justin est le fondateur du magazine Devenir Rentier.

View stories