Les services de gestion de patrimoine semblaient n’être accessibles qu’à une certaine élite jusqu’à récemment. En effet, actuellement, presque tout le monde peut y avoir accès. Afin de mieux connaitre le métier de conseiller en gestion de patrimoine et pour déterminer ses utilités, voici 5 faits à connaitre.

Définition du conseiller en gestion de patrimoine

Comme son nom l’indique, ce métier consiste surtout à apporter des conseils aux clients dans le but d’optimiser et de valoriser leurs avoirs. Attention, il ne s’agit pas de gérer un portefeuille d’action comme les sociétés de gestion le font. Un CGP doit se charger de faire des expertises juridiques et financières pour apporter une stratégie à ses clients afin qu’ils puissent utiliser correctement leur patrimoine. C’est un métier qui se développe beaucoup et dont les clients sont assez fidèles.

Les raisons de faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine

Selon la Chambre nationale des conseils en gestion de patrimoine, le rôle d’un CGP consiste à faire de l’orientation et un accompagnement à long terme. Il est donc conseillé de faire appel à lui afin de prendre les bonnes décisions et de régler des questions qui nécessitent une expertise particulière. Les clients recevront alors des réponses pertinentes à leurs problèmes.

Où en trouver ?

Il existe en France à peu près 3 500 cabinets de CGP. Ils possèdent le statut de travailleurs indépendants en profession libérale. Cela marque leur indépendance par rapport à d’autres institutions. Et comme il a été mentionné précédemment, il existe des groupements dans lesquels les professionnels de ce métier se réunissent. Exemples : la Compagnie des CGPI, l’Anacofi (Association nationale des conseillers financiers), la CNCIF (Chambre nationale des conseillers en investissements financiers) .

Qui peut être conseillé en gestion de patrimoine ?

Le CGP peut revêtir plusieurs casquettes, comme celle de courtier ou encore d’agent immobilier et même d’avocat. Il doit également avoir le statut d’intermédiaire en opération de banque (IOBSP). Par contre, ce n’est pas obligatoire, mais le CGP peut aussi acquérir un statut de Conseiller en investissement financier (CIF).

Le niveau minimum de patrimoine nécessaire pour pouvoir accéder à un CGP

Il n’y a pas vraiment de minimum requis pour pouvoir faire appel à un CGP. Cependant, pour ceux qui désirent faire fructifier leur capital à travers des produits bancaires classiques, comme le Livret A ou le PEL, il n’est pas nécessaire de s’embêter à engager un CGP, car il n’y a pas grand-chose à faire à part faire un dépôt. Les CGP peuvent intervenir dès lors que la situation devient plus complexe.

En bref, grâce à ces cinq points, il est plus facile de comprendre le métier de CPG. C’est un compagnon indispensable dans certaines situations. Il ne faut pas avoir peur de l’approcher.

Catégories : Immobilier