Les nouvelles règles pour profiter du crédit à taux zéro révélées

Les nouvelles règles pour profiter du crédit à taux zéro révélées

Le Prêt à Taux Zéro (PTZ) est une aide financière précieuse pour les primo-accédants qui souhaitent acquérir leur résidence principale. Cependant, pour en bénéficier, il faut respecter certaines conditions et règles officielles régulièrement mises à jour par le gouvernement.

Dans cet article, nous vous proposons de découvrir les dernières actualités concernant le PTZ, afin de vous aider à comprendre si vous êtes éligible et comment optimiser votre demande. Nous aborderons également les avantages de ce prêt immobilier sans frais. Alors, êtes-vous prêt à franchir le pas vers la propriété avec le PTZ ? Restez avec nous pour tout savoir sur ce dispositif d’aide à l’accession à la propriété.

Le prêt à taux zéro (PTZ) se réinvente avec la loi de finances 2024

Depuis le 1er avril 2024, le prêt à taux zéro (PTZ), destiné aux primo-accédants, a subi une refonte majeure. La loi de finances 2024 a introduit des modifications significatives, notamment l’augmentation du montant du PTZ pour les foyers modestes et la révision des plafonds de ressources.

Un décret publié le 3 avril 2024 précise ces nouvelles dispositions. L’une des principales évolutions concerne l’habitat collectif en zone tendue pour les logements neufs, qui est désormais privilégié par rapport aux maisons individuelles. Ces changements visent à rendre plus accessible ce dispositif d’aide à l’achat immobilier.

Les critères d’éligibilité au PTZ élargis pour favoriser l’accès à la propriété

Le décret du 3 avril 2024 a révisé les conditions d’éligibilité au PTZ. Les plafonds de ressources ont été rehaussés, permettant à davantage de ménages de bénéficier de ce prêt sans intérêts. Une nouvelle tranche de revenus a également été ajoutée, passant le nombre total de tranches de trois à quatre.

Lire aussi :  10 critères pour estimer un bien immobilier

Concernant l’achat d’un logement ancien avec travaux, celui-ci reste limité aux zones B2 et C, tandis que l’acquisition d’un logement neuf dans le cadre d’une location-accession, d’un bail réel solidaire ou d’un contrat d’accession à la propriété avec taux réduit de TVA est possible dans toutes les zones. Ces modifications visent à faciliter l’accès à la propriété pour un plus grand nombre de foyers.

Calcul du PTZ et modalités de remboursement : des changements significatifs

Le montant du PTZ est désormais calculé en multipliant le coût total de l’opération immobilière par une quotité, qui varie entre 20%, 40% et 50%. Ces nouvelles quotités remplacent les anciennes allant de 10% à 40%, et prennent en compte non seulement la nature du logement et sa performance énergétique, mais aussi les revenus des emprunteurs.

Quant aux modalités de remboursement, elles ont été réaménagées avec l’introduction d’une nouvelle tranche de revenus. La durée maximale reste fixée à 25 ans, mais les périodes de différé et de remboursement sont ajustées selon quatre profils d’emprunteurs définis en fonction des ressources, du type de logement et de sa localisation.

Devenir Rentier est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

Editeur de plusieurs sites web spécialisé dans les finances personnelles et l'investissement, Justin est le fondateur du magazine Devenir Rentier.

View stories