Peur d'investir dans l'immobilier, il faut penser à la pierre-papier SCPI

Peur d’investir dans l’immobilier, il faut penser à la pierre-papier : SCPI

La pierre papier n’est pas un sujet nouveau dans le dictionnaire des investisseurs immobiliers. C’est un marché lucratif qui existe depuis plusieurs décennies en France.

Contrairement aux fausses idées reçues, les avantages de la SCPI sont réels et multiples. Décryptage !

Voici pourquoi vous devez investir dans l’immobilier indirect (la pierre papier)

Bien que plusieurs SCPI (sociétés civiles de placement immobilier) aient subi de fortes dévalorisations l’année dernière, certaines d’entre elles avaient bouclé l’année 2023 avec des taux de distribution élevés. Mais avant d’entrer dans les détails, il convient de souligner les caractéristiques distinctives d’une SCPI par rapport à d’autres placements.

De nos jours, il faut investir plusieurs centaines d’euros pour mettre la main sur un bien immobilier. Les coûts sont plus élevés s’il s’agit de l’immobilier d’entreprise. Le budget initial frôle les 400 000 € pour acquérir un local commercial en France métropolitaine. A priori, c’est trop cher, surtout pour un investisseur particulier.

En raison notamment des prix, on dit souvent que l’immobilier professionnel est réservé aux investisseurs institutionnels. Mais grâce à la pierre papier, l’accès à ce secteur a été élargi aux particuliers, y compris les petits budgets. Elle s’apparente tout simplement à l’investissement en SCPI. En principe, vous achetez des parts sociales pouvant générer des dividendes de manière récurrente.

D’autant plus que le prix de souscription est à la portée de tous. Il oscille généralement entre 200 € et 5 000 €, selon la taille et l’ancienneté de la SCPI. Quelques mois après la date de versement des fonds, votre portefeuille de parts de SCPI peut commencer à produire les fruits de votre placement.

Lire aussi :  Défiscalisation immobilière : bientôt la fin de la carotte fiscale Denormandie pourtant avantageuse

D’après l’Aspim en collaboration avec l’IEIF, le taux moyen des SCPI ressort à 4,52% pour l’année 2023. Même le Livret A n’arrive pas à la cheville de la pierre papier en matière de rémunération. Rappelons que son taux d’intérêt est gelé à 3% jusqu’en 2025.

Vous serez étonné de savoir qu’une nouvelle génération de SCPI affiche des taux de rendement supérieurs à 7%. En tête de liste, il y a notamment les SCPI européennes et les fonds labellisés ISR. Citons, par exemple, Transitions Europe et Remake Live avec des taux de distribution respectifs de 8,16% er 7,79% en 2023.

 

 

Les étapes à suivre pour intégrer la communauté de porteurs de parts d’une SCPI

Parmi les principaux atouts de la pierre papier, citons également l’absence totale de gestion locative et immobilière. La gestion de l’ensemble du portefeuille d’actifs est assurée par une société agréée par l’AMF (autorité des marchés financiers). En plus des revenus complémentaires potentiels, vous avez la possibilité de revendre vos parts. En fonction de l’évolution du marché, cette cession peut se solder par une plus-value. Cerise sur le gâteau, d’autres méthodes d’investissement sont possibles :

  • Au comptant (en cash)
  • A crédit (recours à l’endettement)
  • En démembrement (investissement en nue-propriété des parts)
  • Via un contrat d’assurance-vie (multisupport)
Lire aussi :  SCPI : pourquoi certaines se distinguent-elles largement des autres ?

Pour souscrire des parts d’une SCPI de votre choix, rendez-vous sur Portail-SCPI. 100% Française, cette plateforme digitale liste les meilleures SCPI du marché. Vous pouvez y rencontrer un conseiller en gestion de patrimoine (CGP). Il s’agit d’un spécialiste de la pierre papier qui donne des conseils d’investissement gratuits. Si vous êtes un peu perdu, un CGP chez Portail-SCPI sélectionne pour vous des SCPI adaptées à vos objectifs.

Devenir Rentier est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

Editeur de plusieurs sites web spécialisé dans les finances personnelles et l'investissement, Justin est le fondateur du magazine Devenir Rentier.

View stories