Placements à 35, 45 et 60 ans découvrez les meilleurs choix pour votre avenir financier

Placements à 35, 45 et 60 ans : découvrez les meilleurs choix pour votre avenir financier

L’âge joue un rôle essentiel dans le choix des placements financiers à effectuer.

En effet, le type d’investissement adapté à 35 ans n’est pas le même pour les 60 ans et plus. Il s’agit donc d’adapter son choix selon les différentes phases de la vie.

Les placements à privilégier à 35 ans

À 35 ans, vous possédez un profil jeune et vous êtes certainement intégré dans votre vie professionnelle. Ici, il est donc conseillé de se constituer un épargne de précaution qui sera indispensable pour faire face aux coups durs de la vie.

Dans ce contexte, les livrets d’épargne réglementés sont à prioriser. C’est le cas pour le livret A ou encore le LDDS. Sinon, il peut s’avérer avantageux de se tourner vers l’assurance-vie en fonds euros.

En revanche, si vous disposez d’une trésorerie conséquente à partir de 50 000 euros par exemple, il va falloir se construire un patrimoine. Quoi qu’il en soit, il faut toujours rester prudent en gardant une part d’actifs non risqués à capital garanti, soit l’équivalent de moins de la moitié du capital et qui peut être réparti entre les produits réglementés.

La part restante peut être utilisée pour obtenir des rendements plus conséquents en se tournant vers des supports à capital non garanti, notamment l’assurance-vie en UC ou les investissements en Bourse. Tandis qu’avec un apport à partir de 300 000 euros, vous pouvez vous permettre de devenir propriétaire tout en disposant d’une partie de l’argent dans les supports suscités.

Les placements à privilégier à 45 ans

La situation est généralement plus stable à 45 ans, avec des revenus plutôt confortables. Un français à cet âge bénéficie d’un bon horizon d’investissement qui s’étend encore sur une vingtaine d’années jusqu’au départ à la retraite.

Lire aussi :  Investissements sûrs : quels choix détrônent le Livret A cette année ?

La diversification des placements est primordiale dans cette phase. Ici, il est possible de s’orienter vers des investissements avec un niveau de risque plus élevé. Mais à condition de bénéficier des conseils avisés d’un expert en gestion de patrimoine.

Nous recommandons Fortuny, une agence de renom, ayant déjà 3.000 clients à son actif. Son rôle sera de vous orienter vers les meilleurs placements adaptés à votre profil, tout en minimisant les risques. Ce formulaire ci-dessous vous permettra d’être mise en relation avec l’un de leurs conseillers.

Dans tous les cas, vous pouvez envisager d’investir dans les placements à capital garanti. Afin de conserver le dynamisme de son portefeuille, il est quand même conseillé de conserver 20% de l’apport pour l’assurance-vie en UC. A cet âge, ce contrat est certainement âgé de plus de 8 ans.

Si vous possédez près de 50 000 euros, voici la meilleure répartition de la somme :

  • 30% : épargne de précaution
  • 20% : assurance-vie en UC
  • 20% : investissement en action

Les placements à privilégier à 60 ans

À cet âge, vous êtes sur le point de sortir de votre vie professionnelle. Durant cette période, il est donc primordial de prévoir des solutions qui permettront d’assurer la compensation de la baisse des revenus.

Par conséquent, il n’est pas question de prendre beaucoup de risques. Il s’agit donc de prioriser les placements à capital garanti. L’épargne disponible peut être répartie entre les livrets et l’assurance-vie en fonds.

Certes, la sécurisation du capital est primordiale, quoi qu’il en soit il faudra également penser à dynamiser le portefeuille en consacrant environ 30% de l’épargne à l’assurance-vie en UC. La souscription à des placements permettant de percevoir des revenus réguliers est aussi à envisager à ce stade, notamment les SCPI, les actions ou encore le financement participatif.

Lire aussi :  Actions à dividendes : la clé pour devenir rentier en bourse

Devenir Rentier est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

Editeur de plusieurs sites web spécialisé dans les finances personnelles et l'investissement, Justin est le fondateur du magazine Devenir Rentier.

View stories