Le contexte actuel est vraiment inédit et ne vient pas sans répercussions sur le secteur économique et social. Pour une meilleure gestion des placements financiers, les épargnants et les investisseurs doivent donc se poser des questions sur les conséquences de la crise du covid et du comportement qu’il faille suivre.

La crise sanitaire : De nombreuses conséquences au quotidien

Aujourd’hui, les banques centrales instaurent des mesures d’injections de liquidités, pour se préparer à l’ampleur des conséquences de la crise sanitaire. Durant le confinement, la hausse des épargnes a été constatée, avec la hausse des dépôts bancaires.

Nombreux sont les français qui se demandent s’il vaut mieux sécuriser son épargne ou encore se lancer vers actifs moins risqués. Les répercussions sur les placements eux, changent en fonction du marché, des produits d’épargne et du ressenti des investisseurs. Si certains y voient une opportunité d’investir, d’autres préfèrent patienter que la crise passe !

L’épargne de précaution : pour tous les aléas

Durant cette crise sanitaire, les français se ruent vers les dépôts bancaires ou encore les livrets d’épargne. Pourtant, ces encours d’épargne se traduit par un manque de rémunération et surtout des taux assez bas.

Avec les livrets A, le livret d’épargne populaire et le livret de développement durable et solidaire, les français favorisent une épargne disponible et surtout garantie.

L’assurance-vie : Une offre multisupports

L’assurance-vie permet de diversifier ses avoirs, grâce aux contrats multisupports. Les risques encourus ainsi que l’évolution de l’épargne, dépendront donc de la façon dont vous avez classifié vos avoirs. Les choses ne seront pas les mêmes selon que vous ayez investi dans le fonds en euros garanti en capital ou encore les supports en action.

Dans tous les cas, il faut poursuivre les placements financiers dont l’assurance vie, car vous aurez l’opportunité de vous constituer une épargne avec un cadre fiscal attractif. De plus, vous aurez la faculté d’allier performance et maîtrise des risques financiers.

Des incertitudes qui subsistent

Il est assez complexe de déterminer quelles seront les conséquences du covid-19 sur le secteur immobilier. Tout achat, que ce soit une résidence secondaire, principale ou une location saisonnière, requiert d’avoir confiance en l’avenir et de connaître ses possibilités de revenus.

Pourtant, la hausse du chômage et sa répercussion sur les fonds des ménages, affecte la capacité d’achat.

Il est normal de se poser des questions quant à la reprise des transactions, la baisse des prix, les conditions d’obtention des crédits et les taux pratiqués par les banques.

Selon l’interview donnée au site defiscalisation.immo, le placement immobilier reste une valeur sûre. En effet, les français peuvent y avoir accès via un crédit immobilier. Mais il faudra être attentif aux modèles de rentabilité.

Du côté des scpi, la diversité du patrimoine immobilier permet d’être a minima protégé en cas de difficultés financières. Toutefois, c’est sur le long terme que l’on constatera une baisse ou non du rendement. Dans tous les cas, que ce soit un investissement immobilier en SCPI ou en direct, il faut toujours penser sur le long terme.

Catégories : Placement