Pour cause de pénurie de terrains voici les villes où l'immobilier va s'envoler avant 2030

Pour cause de pénurie de terrains : voici les villes où l’immobilier va s’envoler avant 2030

En 2021, une loi un peu particulière a été adoptée. Elle vise en effet à limiter le nombre de terrains rendus constructibles en France.

Une mesure plutôt contraignante pour plusieurs agglomérations dans lesquelles les pénuries de logements vont probablement s’aggraver dans les prochaines années.

Vers une explosion des prix immobiliers dans une vingtaine de villes d’ici 2030 ?

Instaurée en 2021, la loi dite de « zéro artificialisation nette (ZAN) » menace l’écosystème du patrimoine immobilier français. Il y aura de moins en moins des terrains disponibles à la construction d’ici 2030. Une situation inquiétante qui risque de doper les prix de l’immobilier dans plusieurs collectivités.

En adoptant cette loi, le gouvernement souhaite réduire de moitié la consommation d’espaces naturels, agricoles et forestiers de l’Hexagone sur la période 2021-2030 par rapport à la décennie précédente. L’objectif ici est d’atteindre un solde de zéro artificialisation nette des sols en 2050. Mais cela contraint les municipalités à limiter leur consommation de nouvelles surfaces dédiées à la construction.

A cause de cette mesure, une pénurie de logements se dessine dans le pays. Les nouvelles constructions vont se raréfier au cours de la prochaine décennie. Or, les collectivités auront sûrement besoin de bâtir des logements neufs d’ici 2030. Des infrastructures essentielles au développement de nouvelles activités économiques créant ainsi des emplois au profit des nouveaux travailleurs.

D’après un récent rapport, environ une vingtaine de communes urbaines vont subir de plein fouet les conséquences de cette éventuelle pénurie de logements. La quantité de surfaces artificialisées au cours de la décennie 2011-2020 a été passé au crible. Les analystes ont ensuite évalué les besoins théoriques en surfaces constructibles pour la période 2021-2030. Pour ce faire, un indice de tension socio-économique s’appuyant sur les évolutions démographiques et d’emploi dans chaque métropole a été retenu.

Lire aussi :  De l'achat immobilier à la liberté financière : leur stratégie pour devenir rentiers avant la retraite

Ce même rapport se base donc sur une comparaison de ces besoins théoriques avec les quotas alloués à ces métropoles. C’est ainsi que les agglomérations susceptibles de manquer de terrains constructibles d’ici 2030 ont été identifiées.

 

 

Voici d’autres villes concernées par cette pénurie de terrains

Grâce à ce rapport, les porteurs de projet et les investisseurs pourront mieux anticiper une éventuelle pression foncière dans les agglomérations citées. En principe, la valeur économique des terrains locaux dépend énormément des prix moyens de l’immobilier dans chaque collectivité.

Une forte pression foncière se traduit par une explosion des prix de l’immobilier. Toulouse figure en tête de liste parmi les victimes. En raison, les besoins de cette agglomération française sont estimés à plus de 3 000 hectares. Là-bas, les prix moyens de l’immobilier ont déjà bondi de 33% en l’espace de 5 ans. L’une des conséquences palpables de la pression foncière.

Nantes est également inscrit dans la liste dont les besoins pourraient dépasser les 1 800 hectares. D’autant plus que les prix de l’immobilier ont déjà flambé de 30% sur cette même période. Toujours selon les auteurs du rapport, cette tendance haussière devrait se poursuivre à moyen terme en raison notamment de l’application de l’objectif ZAN.

Devenir Rentier est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

Editeur de plusieurs sites web spécialisé dans les finances personnelles et l'investissement, Justin est le fondateur du magazine Devenir Rentier.

View stories