Quel produit d’épargne choisir pour réduire vos impôts assurance-vie, PER ou PEA

Quel produit d’épargne choisir pour réduire vos impôts : assurance-vie, PER ou PEA ?

Placer son argent dans des dispositifs de défiscalisation est un excellent moyen de baisser vos impôts. Pour ce faire, vous pouvez investir dans un produit d’épargne offrant des avantages fiscaux non négligeables.

Mais, parmi l’assurance-vie, le PER ou le PEA, lequel choisir ? Réponses.

Assurance-vie : abattement intéressant, mais limité

L’assurance-vie peut être ouverte à tout moment et à tout âge. Classée parmi les outils d’épargne les plus plébiscités des français, elle affiche un encours de 1,9 milliard d’euros. La fiscalité de ce type de contrat est la suivante. Si vous optez pour une sortie avant les 8 ans de détention, les versements sont soumis à la flat tax de 30%, soit 17,2% de prélèvements sociaux et 12,8% de prélèvement forfaitaire de l’impôt sur le revenu.

En revanche, si vous avez ouvert le dispositif depuis plus de 8 ans, vous bénéficiez d’un abattement de 4 600 euros par an et de 9 200 euros pour un couple. Sur les premiers 150 000 euros de versements, les 7,5% de prélèvement de l’IR s’appliquent, puis 12,8% au-delà. Mais, les 17,2% des prélèvements sociaux sont toujours actés.

L’assurance-vie reste toutefois attrayante, notamment pour la préparation de la transmission de patrimoine. Elle offre un abattement de 152 500 euros par bénéficiaire sur les versements avant les 7 ans du détenteur.

Les secrets de la fiscalité du PER

Si vous êtes sujets à une tranche d’imposition élevée, le plan d’épargne retraite peut devenir votre meilleur allié. En effet, les versements à l’entrée sont soustraits du revenu imposable dans la limite de 10%. Mais, cet avantage peut aussi être reporté à la sortie. Et c’est là que la situation se complique puisqu’il est souvent considéré comme une défiscalisation, ce qui n’est pas le cas. Le capital qui n’a pas été soumis préalablement à l’impôt est taxable. Pour les plus jeunes, assurez-vous que votre TMI est de 41% avant de vous lancer dans ce type d’investissement.

Lire aussi :  Quels sont les placements à détenir pour mieux préparer sa retraite ?

Le PEA : meilleur que l’assurance vie ?

Le plan d’épargne actions est plus intéressant que l’assurance-vie en termes d’exonération d’impôt sur le revenu. En effet, vous bénéficiez de cet avantage si vous faites un rachat ou un retrait dès la 5ème année de détention. Bien sûr, il vous reste à payer les prélèvements sociaux de 17,2%. Pour améliorer sa performance, il est fortement recommandé de bien alimenter son PEA avec le maximum de fonds éligibles. Avec ce support, vous avez la possibilité de procéder à la gestion des portefeuilles d’actions européennes ou en dehors de ces frontières, mais aussi d’intégrer d’autres placements comme les ETF, les OPCVM et autres.

Les trois produits d’épargne possèdent chacun leurs propres avantages fiscaux selon vos besoins réels. Mais pour trouver celui qui se conforme le plus à vos besoins, demandez l’aide d’un conseiller en gestion de patrimoine comme Fortuny. Cette agence étudiera votre cas personnel et avancera des stratégies étudiées pour réduire votre fiscalité selon le plan d’épargne choisi. Ce formulaire ci-dessous vous permettra d’être en contact avec l’un de leurs conseilleurs.

Renseignez-vous également sur les frais associés au PEA et à l’assurance-vie pour éviter les mauvaises surprises.

Devenir Rentier est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

Editeur de plusieurs sites web spécialisé dans les finances personnelles et l'investissement, Justin est le fondateur du magazine Devenir Rentier.

View stories