SCPI en mouvement stratégies gagnantes pour investisseurs perspicaces en période de turbulence

SCPI en mouvement : stratégies gagnantes pour investisseurs perspicaces en période de turbulence

Force est de constater que les sociétés civiles de placement immobilier ou SCPI sont particulièrement affectées par la crise immobilière.

En effet, certaines d’entre elles ont vu le prix de leur part baisser, et ce, même au premier trimestre 2024. Mais, pas de panique ! Même en période de turbulence, la SCPI peut être un bel investissement. Explications.

SCPI : le contexte

Pour mieux vous expliquer, de nombreuses SCPI ont été dévalorisées. Cela a touché principalement le secteur du bureau qui est de plus en plus vieillissant et qui se vide progressivement en raison de l’ascension fulgurante du télétravail. Mais pas seulement ! Les placements proposant des immeubles mal positionnés ont également été très affectés. Et ce, depuis l’été 2023. Les retraits ont aussi augmenté, notamment à cause de la forte hausse des taux.

Pendant la période où les taux d’intérêt étaient largement bas, plusieurs acteurs à la quête de rendements plus conséquents ont foncé tête baissée. Mais, depuis le chamboulement du marché, bon nombre d’entre eux cherchent à trouver une sortie.

 

 

Lire aussi :  Investissement immobilier en 2024 : les SCPI promettent des rendements attractifs

Les jeunes SCPI : pourquoi connaissent-elles un succès malgré la crise ?

La chute du marché immobilier a épargné les jeunes SCPI. En effet, bien qu’elles soient exposées à des risques d’illiquidité ou de perte de capital, elles ont trouvé les meilleures stratégies pour rester à l’abri de la crise.

Pour y arriver, elles se concentrent particulièrement sur des immeubles proposés à des tarifs plus intéressants. Elles affichent d’ailleurs un taux de distribution de plus de 5,5%. De quoi séduire davantage les épargnants. Elles se focalisent aussi sur des secteurs de niche en saisissant quelques opportunités telles que les bâtiments en périphérie de villes ou bien les circuits courts.

Avec une grande maîtrise de la digitalisation, les jeunes SCPI démontrent une communication transparente. Si certaines proposent des frais de gestion plus importants, c’est parce qu’il n’y a pas de frais de souscription.

SCPI en démembrement : quels sont les avantages ?

La SCPI en démembrement attire petit à petit les investisseurs. Le principe est le suivant. Vous achetez la nue-propriété et profitez d’une décote qui fluctue généralement entre 20 à 30% à l’acquisition. Le taux varie surtout selon la durée du démembrement. Toutes les charges rattachées au bien seront donc à l’usufruit puisque c’est ce dernier qui perçoit les revenus locatifs générés.

Ensuite, à terme, la pleine propriété vous revient. Cette approche est également une meilleure alternative pour la préparation de succession. Dans ce cas, conservez l’usufruit et donnez la nue-propriété à vos héritiers.

Se lancer dans des SCPI en période de turbulence n’est pas une mauvaise idée. Il suffit de choisir les bonnes stratégies et de garder un œil sur les différentes opportunités qui s’offrent à vous.

Lire aussi :  Défiscalisation immobilière : bientôt la fin de la carotte fiscale Denormandie pourtant avantageuse

Devenir Rentier est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

Editeur de plusieurs sites web spécialisé dans les finances personnelles et l'investissement, Justin est le fondateur du magazine Devenir Rentier.

View stories