Stratégies secrètes des ultrariches comment les petits investisseurs peuvent en profiter

Stratégies secrètes des ultrariches : comment les petits investisseurs peuvent en profiter ?

Les ultrariches et les petits investisseurs sont des pôles opposés. Mais cela ne signifie pas forcément qu’ils ne peuvent s’entraider.

Découvrez ces stratégies d’investissement des personnes fortunées favorables aux ménages modestes.

Comment ces stratégies des ultrariches peuvent-elles aider les petits investisseurs ?

Il faut savoir que les personnes les plus riches du monde appartiennent à la catégorie UHNWI (Ultra High Net Worth Individuals). Nous parlons ici des citoyens disposant d’un patrimoine supérieur à 30 millions de dollars, soit 27,8 millions d’euros. D’après le Knight Frank Wealth Report 2024, ces ultrariches sont chiffrés à 626 619.

Pour intégrer cette communauté des fortunés, il faut passer par différentes étapes comme la constitution d’un patrimoine immobilier. A l’évidence, cela nécessite un budget préalablement établi, et surtout une stratégie ad hoc. Si vous ne disposez pas encore des moyens pour accéder à la propriété, il y a d’autres pistes à creuser.

Citons, par exemple le « Private equity ». Des entreprises tricolores non cotées qui sont accessibles aux investisseurs particuliers.

Ne vous privez pas des conseils gratuits d’un professionnel chevronné sur Fortuny Conseil !

Bien entendu, vous devez faire quelques recherches sur l’entreprise non cotée avant d’y investir votre capital. Privilégiez les groupes capables de booster durablement leurs chiffres d’affaires. Évitez à tout prix les structures qui sont au bord de la faillite. Le cas échéant, vous risquez de coller avec une société défaillante.

Parmi les pistes à creuser, il y a aussi l’investissement dans l’art. D’après le « Art Basel-UBS Report 2024 », les ultrariches possèdent de l’art à hauteur de 19% de leur patrimoine. Pour faire fortune sur ce secteur, il faut préconiser les toiles des grands maîtres. Mais celles-ci peuvent coûter un bras de nos jours.

Lire aussi :  Assurance-vie : placement incontournable de l'épargne pour les français pour une raison précise

L’alternative consiste à investir dans une entreprise qui achète régulièrement des œuvres majeures d’art. Citons, par exemple, ceux du peintre anglais Francis Bacon. Un petit budget de 100 dollars suffit pour acheter une action d’une société de ce genre. D’autres options sont possibles comme une sérigraphie, une lithographie ou encore une gravure de Buffet, Dali ou de Vasarely.

L’importance de diversifier votre portefeuille d’actifs !

À l’évidence, l’investissement dans l’art seul ne permet pas de faire fortune de nos jours. A cette fin, il faut multiplier les opportunités d’investissement. Pour générer des compléments de revenus réguliers, investissez dans l’immobilier locatif. En cas de budget restreint, tournez-vous vers la pierre papier ou la société civile de placement immobilier (SCPI).

En effet, le placement en SCPI rapporte des revenus complémentaires. Ceux-ci découlent du patrimoine locatif de la structure. Plusieurs typologies d’actifs s’y trouvent (bureaux, commerces, entrepôts, logistiques, etc.). D’autant plus qu’ils sont issus de différents secteurs porteurs. De quoi optimiser la diversification de votre portefeuille d’actifs en 2024.

Notons que le rendement moyen des SCPI ressort à 4,52% pour l’année 2023. Les plus performantes peuvent d’ailleurs enregistrer des taux de distribution supérieurs à 7%. C’est notamment le cas des SCPI dites européennes. Citons, par exemple, Transitions Europe avec un TD à 8,16%.

Vous l’ignorez peut-être, mais certaines SCPI figurent parmi les supports d’investissement de l’assurance-vie. Des unités de compte potentiellement performantes et rentables, en complément des fonds en euros garantis.

Devenir Rentier est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

Editeur de plusieurs sites web spécialisé dans les finances personnelles et l'investissement, Justin est le fondateur du magazine Devenir Rentier.

View stories