Vente à réméré

Vente à réméré : principe et avantages

Le propriétaire d’un bien immobilier dispose de différentes options pour le vendre. Il y a notamment la vente à réméré ou la vente avec faculté de rachat. Elle s’accompagne de nombreux avantages. Afin d’en profiter, il faudra d’abord appréhender le principe de cette opération particulière. Le point complet !

Bien comprendre le fonctionnement de la vente à réméré

La vente à réméré n’a rien d’une transaction immobilière ordinaire. Elle consiste à vendre la propriété de son bien tout en conservant la possibilité de le racheter après une certaine période. D’où l’appellation de « vente avec faculté de rachat ». Bien entendu, toute l’opération s’effectue devant un notaire, chargé de conseiller le vendeur et rédiger l’acte.

Dans le cadre d’une vente à réméré, le vendeur peut choisir entre deux options :

  • Agir seul et endosser l’ensemble des contraintes liées à la vente à réméré
  • Recourir à une agence immobilière et bénéficier de son expertise tout au long de la transaction

Logiquement, l’option B s’avère plus avantageuse, surtout pour les vendeurs pressés. Elle permet notamment de bénéficier d’une estimation immobilière rapide et détaillée. En clair, l’agence détermine à la fois le prix de vente et de rachat du bien. Elle peut également recommander au vendeur la durée idéale du contrat. En vertu des articles 1659 du Code civil, elle ne peut excéder les 5 ans.
Point important à retenir : le vendeur doit activer la faculté de rachat du bien dans le délai défini dans le contrat de vente à réméré. Cette durée peut être fixée à 6 mois (au minimum). Au-delà de 5 ans, le vendeur perd définitivement la faculté de racheter son bien.

Lire aussi :  Comment devenir rentier avec un investissement locatif ?

Décryptage des avantages de la vente à réméré

Les avantages de la vente à réméré sont réels. Il s’agit, en effet, d’une option intéressante financièrement. Les fonds obtenus de cette opération suffisent amplement pour supprimer les dettes. De quoi permettre à une personne déjà fichée à la Banque de France de sortir d’une situation de surendettement.

La vente à réméré permet donc de faire face à des difficultés financières sans passer par les établissements de crédit. Autre avantage : le vendeur n’a aucun intérêt supplémentaire à payer à la fin de l’opération. Pour récupérer la propriété du bien, il doit s’acquitter du prix d’achat fixé préalablement dans le contrat. Le vendeur obtient ensuite la levée d’une inscription au fichier des interdits bancaires de la Banque de France.

Conclusion :

En somme, la vente à réméré constitue une solution avantageuse pour effacer des dettes importantes et sortir d’une situation financière précaire. Afin de garantir le bon déroulement de toute l’opération, le recours à une agence immobilière ou à une société spécialisée dans la vente avec faculté de rachat s’impose.

Bien entendu, la vente à réméré n’est pas accessible à tous. Il faut être propriétaire d’un bien immobilier en France. Les particuliers fichés à la Banque de France recourent le plus à la vente à réméré. Ils connaissent déjà les risques encourus en optant pour cette opération. En cas de non-respect de la durée prévue par la loi, le vendeur (le propriétaire) risque de perdre définitivement son bien immobilier. Et il ne pourra plus le récupérer.

Lire aussi :  Acheter sa résidence principale neuve ou investir dans l'immobilier en Normandie ?

Devenir Rentier est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

Editeur de plusieurs sites web spécialisé dans les finances personnelles et l'investissement, Justin est le fondateur du magazine Devenir Rentier.

View stories