dépenses à évincer de votre compte bancaire

Voici les dépenses à évincer de votre compte bancaire si vous souhaitez obtenir un prêt !

Vous avez un projet en tête, mais vous avez peur que votre banquier refuse de vous octroyer un prêt ?

Sachez que certaines dépenses peuvent changer défavorablement la donne. Lesquelles ?

Ces dépenses à supprimer pour augmenter vos chances de décrocher un nouveau prêt

Lors de la souscription d’un nouveau crédit, votre banque passe toujours au crible votre situation financière. Celle-ci prendra le temps de bien examiner vos relevés de compte bancaire. En cas d’irrégularités récurrentes, vos chances risquent d’être plus faibles. A l’évidence, celles-ci sont de mauvais signes témoignant d’une mauvaise gestion financière.

Il y a fort à parier que votre dossier soit refusé en cas de dépenses excessives et régulières. Les conseillers financiers d’une banque sont très vigilants. Impossible de les berner avec des mensonges. D’autant plus que vos trois derniers relevés de compte sont déjà entre des mains expertes.

Face à cette vigilance inébranlable des banques, adoptez un comportement financier plus stable. Supprimez vos dépenses futiles dans la mesure du possible. Il s’agit notamment des séances de shoppings qui poussent parfois à faire des achats superflus. Si vous avez déjà un ou deux smartphones, nul besoin d’en acheter un nouveau modèle.

En voyant cela, votre banquier jugera que vous ne maîtrisez pas parfaitement vos finances. Logiquement, celui-ci n’accordera jamais un prêt à une personne adoptant un comportement dépensier. Bien entendu, vous pouvez toujours faire du shopping comme d’habitude. Mais fixez-vous des limites pour éviter de dégrader votre situation financière.

Idem pour les jeux d’argent. Il n’existe aucune loi vous interdisant d’y jouer. Néanmoins, de grosses pertes financières ne passeront pas inaperçues devant les yeux des établissements prêteurs. En cas de gains, placez-les au sein d’un produit d’épargne à l’instar de l’assurance-vie ou du PER (plan épargne retraite). Faites cela, surtout si vous n’êtes pas un grand joueur, car la chance ne sera pas toujours de votre côté.

Lire aussi :  À partir de quel âge il faut commencer à épargner en vue de sa retraite ?

Y a-t-il d’autres éléments à prendre en compte ?

Vos relevés de compte ne sont pas les seuls paramètres examinés par votre banque. Il y a aussi d’éventuels incidents de paiement récurrents. Idem pour le découvert bancaire, soit un solde négatif sur votre compte. Mécaniquement, celui-ci s’apparente à un prêt. Et, cela donne naissance à des intérêts débiteurs (calculés selon le nombre de jours à découvert).

D’où l’importance de toujours garder de la liquidité sur votre compte bancaire. A long terme, cela témoigne de la bonne santé vos finances. Parmi les points de vigilance à prendre en considération, citons aussi les mensualités de crédit à la consommation. Vous avez intérêt à éponger toutes vos dettes avant de souscrire un nouveau prêt.

Les cryptomonnaies, quant à elles, sont à proscrire, du moins quelques mois avant de souscrire à un crédit immobilier. Bien qu’elles soient potentiellement performantes, celles-ci sont très risquées. Des pertes en capital pourraient détériorer votre santé financière à moyen terme. A la place des cryptomonnaies, préférez plutôt les livrets d’épargne réglementés à l’instar du Livret A, LDDS ou du LEP. D’autant plus que ceux-ci sont défiscalisés et plus sécurisés.

Devenir Rentier est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

Editeur de plusieurs sites web spécialisé dans les finances personnelles et l'investissement, Justin est le fondateur du magazine Devenir Rentier.

View stories